Chalon sur Saône

A l'hôpital de Chalon sur Saône, les syndicats tirent la sonnette d'alarme après deux tentatives de suicide en une semaine

CGT et FO reprochent à la direction sa négligence dans la gestion des dossiers et l'absence de respect de la réglementation en vigueur dans pareille situation, s'appuyant en cela sur les remarques de l'inspection du travail.

CGT et FO sont remontés une nouvelle fois contre la direction de l'hôpital de Chalon sur saône, qu'ils accusent de néglicence dans la gestion du dossier alors que deux agents ont crié leur désespoir en passant à l'acte par des tentatives de suicide. L'un des agents a passé 10 jours en réanimation et ce n'est qu'en sortant du service qu'il a pris contact avec les représentants du personnel pour exprimer son mal-être. Conformément au protocole en vigueur dans pareille situation, les syndicats ont lancé aussitôt une alerte et déposé une demande dans le registre des dangers immédiats.

Une direction pointée du doigt par son inaction par l'inspection du travail

Dès lors que la direction était saisie d'une alerte, c'est tout un protocole qui devait être aussitôt mis en place, obligeant la Direction de l'hôpital à saisir l'inspection du travail. Or rien n'a été fait dans les conditions statutaires déplorent les organisations syndicales, accusant à demi-mot la direction de vouloir mettre un voile sur les actions d'un médecin pointé du doigt. Un médecin dont une alerte avait déjà été lancée il y a quelques années. Face à l'inaction de la direction de l'hôpital, les délégués du personnel ont saisi eux-même l'inspection du travail, qui a adressé à la direction une mise en demeure visant au respect des procédures. 

Des propos déviants

Les syndicats se veulent profondément agacés dans la gestion de ce dossier, car la victime, avait pu bénéficier d'un changement de service il y a quelques années, passant de l'EHPAD de Saint Rémy vers l'hôpital de Chalon sur Saône suite à un premier différent avec ce même médecin. Mais c'était sans compter sur le fait que le médecin en question est arrivé finalement dans le même service, entraînant à nouveau ces comportements jugés déviants. Pour les syndicats, la direction s'est contentée d'évoquer "un humour particulier". 

"Il y a  mise en danger des agents !"

Devant une telle situation, c'est une CHSCT extraordinaire qui devrait être mis en place dans les plus brefs délais alors même que les syndicats déplorent le fait que le directeur délégué se soit rendu dans le service du médecin en question, sans respecter les modalités dans pareille situation. La direction a évoqué des mesures conservatoires mais les syndicats attendent toujours de savoir lesquelles. Une main courante a d'ailleurs été déposée par l'agent en question au commissariat de police. 

Hier, la mère d'un agent a confié la tentative de suicide de sa fille

En moins d'une semaine, c'est une deuxième alerte qui est parvenue auprès des organisation syndicales, par le biais d'un coup de fil, de la mère d'un agent administratif, qui déplore le comportement de la hiérarchie et sa responsabilité. Une deuxième alerte a été lancée par les organisations syndicales avec une inscription dans le registre des dangers imminents.

Une situation qui ne fait que confirmer la situation sociale compliquée au sein de l'établissement de santé, dénoncée depuis plusieurs mois par les organisations syndicales. Pire, l'annonce de la démission du seul et unique médecin du travail de l'établissement fixée au 20 décembre prochain vient semer le trouble. 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche