Chalon sur Saône

Le Foyer Arcadie de Saint-Rémy n'oubliera pas de sitôt la conduite chevaleresque de Christophe Willem

Noël avant l’heure, un rêve éveillé, une lune de miel, pour six résidents du Foyer san-rémois Arcadie qui accueille des personnes en situation de handicap, l’heure était ce jeudi soir salle Marcel-Sembat à Chalon-sur-Saône à la vibration de la corde sensible. Dame, ils ont eu l’insigne prérogative avant le tour de chant de Christophe Willem, cocoonés par l’intendance de l’artiste et les forces vives d’A Chalon Spectacles, de passer quelques minutes en son agréable compagnie, agrémentant ce laps de temps de photos, d’autographes…et d’un brassage émotionnel !

A l’impossible nul n’est tenu

Dans le cadre des projets d’animation, Sonia et Sabrina, monitrices-éducatrices, ont géré leur petit monde en amont, et permis aux récipiendaires, selon leur envie et leur budget, de pénétrer dans l’un des temples chalonnais ad hoc pour y capitaliser nombre d’ondes positives envoyées par Christophe. Parlant d’une même voix, les deux responsables campent le décor : »Le but, sortir du quotidien, partager des moments inoubliables, qui sortent de l’ordinaire. On ne rencontre pas un artiste tous les jours, on ne participe pas à un concert tous les jours. Il s’agit de leur montrer, à tous aussi, que le handicap n’est pas un frein à vivre des moments comme tous les autres. »

 

Les heureux élus décrits par Sonia

-Evan : fan de musique qu’il écoute à fond dans sa chambre, il connaît toutes les paroles par cœur. Il a déjà fait des ciné-concerts. C’était son premier concert.

-Yasmine : de qui part l’idée de ce projet, a pendant de longs mois économisé sur son argent de poche des billets comme elle me le disait à chaque fois qu’elle en mettait un dans son enveloppe pour financer sa place de concert.

-Camille fait énormément de concerts à titre personnel avec sa maman, son amie…Ce concert avec ses camarades était le premier.

-Lionel : il a déjà participé à des concerts, entre autres de Renaud, et il aime ça, a-t-il dit

-Evelyne : elle a déjà participé au concert de Grégoire avec nous, elle est toujours partante et adore ça

-Clarisse : la chanceuse de la soirée, qui a remplacé au pied levé l’un de ses camarades

 

Il vint…et la lumière fut…

Sonia se remémore les instants qui ont précédé la rencontre. « Christophe arrive. Il était d’un naturel, d’une simplicité…Il salue chaque résident, demande leur prénom. Leurs yeux à ce moment brillent, leur sourire…impossible à décrire…puis photos, autographes…Ambiance chaleureuse, de partage, de don de soi, de sourire… » Après avoir repris des forces, ne restait plus qu’à attendre le tant attendu récital, dans la sérénité. «Le concert démarre. Christophe de la scène salue les résidents, les regarde, leur fait signe. Il descend dans la salle, vient vers eux, danse avec Camille, s’approche de Clarisse, tape dans nos mains. Nous avons passé presque tout le concert debout, à chanter, danser. Au final, pour la dernière chanson, nous sommes devant, il vient vers nous, nous regarde, chante POUR NOUS. Fabuleux, il donne jusqu’au bout…des moments de partage, de joie avec nous dans de petits gestes, des regards. Il nous a apporté, avec son équipe, un moment très privilégié, une bulle de bonheur, hors du temps, hors du quotidien difficile auquel on va se raccrocher. « LA VIE EST BELLE », la soirée a été belle grâce à lui. « RESTART AND go », un message d’optimisme dans sa chanson, et un message dans son attitude, dans sa façon de nous faire ce cadeau, ce don. »

 

Plus dure fut la chute ? Que nenni…

Sonia, groupie de Christophe depuis « Nouvelle Star », et de Marc Lavoine en concert, qui n’apprécie rien tant que la chanson française, dévoile la redescente sur terre. « Des étoiles plein les yeux, de la joie. Camille me saute au cou et me remercie ; Lionel me dit avoir adoré, et me répète quatre-cinq fois « merci » ; Evan veut refaire un concert ; Evelyne a aimé « le beau gars » ; Yasmine, fatiguée mais heureuse, a un sourire qui ne la quitte pas, son visage en dit long, et Clarisse, radieuse. » Franchement, si le bonheur est transmissible et par conséquent s’avère apte à faire boule de neige, alors surtout ne vous faites pas vacciner contre…vous auriez des regrets ad vitam aeternam…

                                                                                             Michel Poiriault

                                                                                             poiriault.michel@wanadoo.fr

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche