Chalon sur Saône

Invitation intempestive des ‘Gilets Jaunes’ à l’inauguration des travaux de la rue Pasteur à Chalon-sur-Saône

« Nous aussi, on veut des gougères et boire un coup ! » a-t-on entendu au tout début de l’événement.

On peut dire que cette rue Pasteur à Chalon-sur-Saône fera toujours parler d’elle ! Mais là, alors que l’on se dirigeait vers son inauguration très festive, dès le début de la cérémonie un bon nombre d’élus ne s’attendaient pas à voir débarquer la manifestation des ‘Gilets Jaunes’ sur l’événement.

D’ailleurs, dès les premières revendications de ‘Macron démission’ lancées par les manifestants, suivies de « Nous aussi on veut des gougères et boire un coup ! », les regards de nos élus sur place restèrent bien perplexes.

Tous le monde se demandait comment l’inauguration allait pouvoir se dérouler surtout quand on sait que le Maire a dû expliquer à multiples reprises à un ‘Gilet Jaune’  un peu oppressant, qu’il ne représentait pas le pouvoir en place mais la Ville et que c’était le Sous-préfet qui représentait l’Etat !

Néanmoins, c’est avec aisance, que le Maire de Chalon s’est sorti de ce conflit pour diriger normalement la cérémonie d’inauguration, tout en invitant les gilets jaunes à le suivre en fin de cortège et à participer à cette fête de quartier.

C’est donc devant les riverains, les commerçants, les élus, Jérôme Durain, Sénateur, Sébastien Martin, Président du Grand Chalon, Hervé Dumaine, 1er Adjoint… et les ‘gilets jaunes’ que le Maire de Chalon, Gilles Platret a pris la parole. Voici quelques extraits : « On inaugure aujourd’hui, dans une ambiance très particulière, au milieu de vous, mesdames et messieurs, les ’Gilets Jaunes’ mais surtout les habitants du quartier et les élus qui sont là, un investissement qui était attendu dans ce quartier. Parce que ce secteur, mesdames et messieurs, il n’avait pas fait l’objet d’une rénovation depuis des dizaines d’années, et même si c’est un secteur commerçant où parfois les commerces tournent un peu vite, et bien justement pour stabiliser un petit peu les choses, l’idée, c’ était d’en offrir un nouvel environnement urbain de qualité […] Ici on est sur une entrée de l’hyper-centre, dans la prolongation de la place de l’Hôtel de Ville et on est dans un secteur qui avait besoin de rénovation […] Ces travaux ont duré du mois de juillet jusqu’au mois de novembre pour lancer également une opération ravalement de façade de sorte que les propriétaires qui veulent le faire, déposent un dossier qui leur permettra de toucher une subvention de l’ordre de 40% du montant total hors taxe […] On a repavé la rue Pasteur qui s’appelait auparavant la rue Pavé. Alors, vous voyez, on a simplement fait les choses dans l’ordre. Je voudrais saluer les entreprises qui ont participé à ces rénovations : en maître d’œuvre Perec Bourgogne et Tracé Urbain et pour les travaux Colas, Deverde, Le Paveur du Rhône, La Tournusienne de Marquage et Eiffage Energie, pour des travaux qui ont été d’un montant total de 1 380 000 euros. Chantier découpé en deux tranches, travaux d’un côté et de l’autre les études à hauteur de 120 000 euros car il fallait tout refaire les réseaux sous la chaussée. Nous allons toucher une aide de la Région Bourgogne-Franche-Comté à hauteur de 330 000 euros, l’Europe devrait nous aider à hauteur de 550 000 euros et enfin l’Etat à hauteur de 300 000 euros, voilà les chiffres afin de vous faire une idée. Je tiens à saluer les commerçants parce qu’ils en ont bavé pendant le temps de ce chantier, ceci est une évidence mais c’était important qu’on le fasse et je pense que le résultat donne entière satisfaction. Je remercie également « Swing Folie » de David Foucart pour leur couverture musicale et les gérants du Purgatoire pour l’accueil très sympathique. On a une ville qui est sympa, on a vraiment envie de l’embellir, merci à tous de votre attention ! ».

Jérome Durain : « c’est l’une des inaugurations les plus sympathiques et les plus vivantes de l’année donc merci à tous de votre présence. Je représente la Région, et  comme l’a dit Gilles Platret, elle a contribué au financement de ce projet à hauteur effectivement de 330 000 euros. C’est de l’argent public, ce sont nos impôts et quand on est dans ce type d’événement cela permet de se rendre compte de ce que l’on fait des impôts [...] Aujourd’hui, c’est un aménagement urbain mais la région est présente partout là où ça bouge, dans les villes, les campagnes… Ici à Chalon, avec le Grand Chalon, elle a participé à tous les gros chantiers qui ont été réalisés : la culture, les quais, le tourisme… mais aussi l’économie pour l’Enseignement Supérieur, pour le pouvoir d’achat sur les TER et tout ce qui a contribué à ce que les lycéens apprennent dans de bonnes conditions. Donc mesdames et messieurs, l’argent de la Région, c’est l’argent de tout le monde et on essaie de l’investir là où on en a besoin. Donc merci pour ce projet, bravo et sachez que la Région est à vos côtés quant vous en avez besoin ! ».

L’inauguration se terminait avec le verre de l’amitié ! 

Le photoreportage info-chalon.com                      

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche