Chalon sur Saône

Vives inquiétudes des cheminots chalonnais sur la très forte réduction d'amplitude d'ouverture des guichets en gare de Chalon sur Saône

Ils appellent les maires attachés au service public à se mobiliser notamment à Chalon sur Saône et Chagny. Le choix définitif revenant aux maires des communes en question.

Le syndicat CGT cheminots chalonnais est une nouvelle fois mobilisés contre la pression mise sur les guichets ouverts au public. Dès 2019, les guichets de la gare de Chalon sur Saône ne sera plus ouvert que 5 heures par jour et totalement fermé les dimanches. Certains points de vente comme ceux de Chagny et Louhans sont quant à eux dans la tourmente d'une fermeture définitive, avec à Mâcon-ville, un risque similaire.  Les cheminots en appellent aux maires concernés pour qu'ils se mobilisent. Ceux de Montchanin et d'Etang sur Arroux ont déjà fait savoir leurs oppositions à la modification des amplitudes horaires nous ont fait savoir les représentants du personnel.

Le maire de Chagny devrait s'exprimer prochainement alors qu'ils attendent une prise de position du maire de Chalon sur Saône, visant à la préservation du service public sur sa commune. Pour cela, les représentants du personnel s'appuient sur l'article 56-2 de la convention TER qui stipule qu'il revient aux maires de valider ou non la fermeture des guichets de leur ville, "les maires étant uniques décisionnaires". 

Une inquiétude qui vient s'ajouter au fait "que la direction SNCF, accompagnée par le conseil régional a déjà enlevé les contrôleurs des trains, plus de 100 trains par jour sont sans personnel de contrôle, les missions de sécurité à savoir celles des départs des trains sont supprimées sur l'ensemble des gares de Chalon sur Saône, Mâcon, Chagny et beaune" fustigent les syndicalistes. 

Des gares vides de personnel

Les cheminots pointent du doigt "des gares quasi vides de leur personnel, quid des usagers abonnés, des ponctuels, des touristes français et étrangers, des usagers ne maîtrisant pas les outils informatiques, ne maîtrisant pas la tarification, des usagers à mobilité réduite qui devront définir leur voyage une semaine à l'avance pour une prise en charge, des usagers de tout âge désorientés et laissés à l'abandon". 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche