Chalon sur Saône

Mobilisation contre l'abattage d'arbres le long de la voie verte aux Charreaux

La DRI du Chalonnais abat des arbres le long de la Voie verte, entre Chalon (Les Charreaux) et Saint-Rémy. Usagers et riverains se mobilisent ce lundi matin contre la suppression de ces arbres. Présent, info-Chalon vous en fait le résumé.

Il est 8h du matin, nous sommes sur la Voie Verte. Jeannie vient à notre rencontre. Derrière elle, des tas d'arbres abattus et étendus près du fossé. Plus un seul oiseau ne chante, pas plus que ne gambade un écureuil...

C'est justement contre cela que cette usagère de la Voie Verte se bat : sauver les arbres et les haies haies le long de cet écrin de nature. 

Les opposants au projet veillent... et s'inquiètent

Tout est parti de la parution d'un article de presseen date  du 4 janvier dans laquelle la Direction des routes et des infrastructures (DRI) informait les lecteurs que les arbres et les haies situés sur la Voie Verte, au croisement de la rue Proudhon et de la rue du Petit Charrot allaient être abattus pour des raisons de sécurité. 

Il est notamment fait mention de plaintes de riverains se plaignant que les feuilles des arbres incriminés tomberaient dans leurs piscines ou que l'ombre de ceux-ci ainsi que leurs racines gêneraient leurs potagers.

Considérant comme "fallacieuses" les explications rapportées chez nos confrères de la presse papier par la DRI, de nombreux usagers et riverains, épaulés par des associations de défense de l’environnement, protestent contre l’abattage programmé par la DRI des arbres dans le cadre de cette réfection totale de cette partie de la Voie Verte, à cheval entre les communes de Chalon-sur-Saône et Saint-Rémy.

Pour l’instant, aucun coup de pioche à l’horizon. Mais les opposants au projet qui ont décidé de manifester ce matin veillent… et s'inquiètent.

L'idée de la constitution d'un collectif «apolitique»pour s’opposer à ce véritable «écocide», pour reprendre ce terme employé dans un SMS parvenu à la rédaction fait déjà son chemin. Évoquant également l'idée d'une pétition via Change.org, le petit groupe qui se rassemble autour de cette cause ne comptent pas en rester là, «il faut d'abord attendre la réponse de M. Pourreyron (NDLR : chef territorial de la DRI du Chalonnais) avant d'entreprendre la moindre action» temporise Gérard Alison, un San-Rémois militant particulièrement actif afin de trouver une solution qui pourrait convenir aux deux camps.

Des affiches ont été installées sur les quelques arbres encore debout. Arrivés sur place afin de continuer l'abattage, le personnel de la DRI sur place, prompt au dialogue, n'a pas poursuivi l'abattage des arbres, se contentant de ramasser les arbres qui jonchaient le sol.

«Nous sommes des citoyens soucieux de l’environnement et opposés à cet abattage massif»soutient Frédéric Guiraud, un autre représentant.«Nous ne sommes pas contre la réalisation de travaux mais refusons l’abattage systématique des allées d’arbres et alignements d’arbres qui bordent la Voie Verte. Le projet comporte trop d’incohérences. Et pensez qu'en été, nous ne profiterons plus de leur ombre, ce qui rendra les balades en vélo beaucoup moins agréables.» 

Dans un communiqué rédigé par ses soins et co-signé par M. Alison et M. Guiraud, Jeannie Richards, une Américaine et Chalonnaise d'adoption, dénonce ces coupes qui ont un impact non négligeable sur l’environnement. 

Ils exigent qu’un rapport d’expert soit fourni avant  et une suspension immédiate des travaux sur la Voie Verte, appelant les usagers, riverains et autres amoureux de la Nature à se mobiliser pour sauver ces arbres. Et même si pour le moment, les pourparlers ne font que commencer, les opposants, eux, sont déterminés à surveiller le chantier. Info-Chalon, qui suit avec attention, le dossier ne manquera pas de vous tenir informer de l'évolution de la situation.

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche