Chalon sur Saône

MACRON EN SAONE ET LOIRE - Chalon Autrement moque Gilles Platret et son "one-man-show permanent"

Les élus de Chalon Autrement pointe le degré "d'expertise" du maire de Gilles Platret en terme de "one man show pour occuper la galerie".

Communiqué des élus Chalon Autrement

Jeudi 7 février 2019

Le coup d’éclat permanent !

 

Sans surprise, le maire de Chalon n’ira pas à Autun rencontrer le président de la République dans le cadre du « grand débat ». 

Sans surprise, puisque cet élu Les Républicains n’a reçu aucun des ministres venus sur sa commune.

Cette fois-ci toutefois, il se fend d’une lettre au président pour lui expliquer cette attitude qu’il reconnait lui-même non-conforme aux pratiques républicaines : « il n’est pas d’usage d’opposer un refus… ». On ajoutera qu’il est aussi d’usage d’informer le destinataire du caractère public d’une lettre par une mention « lettre ouverte à… ». Mais bon…

L’étonnement ne naît pas non plus du style, qui oscille comme à son habitude entre grandiloquence – « le grand peuple français » et un langage étrangement familier quand il s’adresse à un chef d’Etat – « occuper la galerie ». Non, l’étonnement saisit le lecteur attentif aux motifs exposés entre le début et la fin de cette lettre. 

Ainsi notre édile local refuse cette rencontre – dans sa troisième phrase - au motif de son « quasi huis clos », pour terminer sa lettre en dénonçant un meeting électoral « retransmis en direct pendant des heures sur les chaînes d’information en continu ». Et de conclure, toujours dans ce style ampoulé inimitable, « je m’abstiendrai donc d’y paraître » ; le choix du verbe paraître évoquant bien-sûr à chacun, la cour du roi.

Dénonçant le « mépris glaçant » du président, notre maire s’autorise lui, dans sa grande bonté, à ne pas critiquer ses collègues maires qui eux se rendront à cette invitation. Mais lui, « plus effronté qu’eux » et surtout « sachant ce [qu’il] sait de [ses] agissements qu’il observe au quotidien », se refuse à se « faire l’instrument volontaire d’une opération de récupération ». Les maires apprécieront, eux qui bien-sûr, n’observent rien des agissements du président… Quel mépris ! 

Mais il est vrai que M. Platret sait reconnaître la pratique du « one man show pour occuper la galerie » ; il en est même devenu l’expert.

Les exemples sont nombreux depuis la fin des menus de substitution.

M. Platret aurait dû profiter de cette rencontre pour évoquer au Président des dossiers importants pour nos concitoyens.

Il aurait dû profiter de la thématique Santé du débat pour demander avec force l’ouverture d’un service d’angioplastie dans notre hôpital, préoccupation majeure de nos professionnels de santé et des patients.

Il aurait dû tenir son rôle de représentant des Chalonnaises et Chalonnais.

Mais il préfère, par son absence à la rencontre présidentielle et cette lettre, se mettre en scène.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche