Chalon sur Saône

Une centaine de Gilets Jaunes dans les rues de Chalon-sur-Saône pour l'Acte XIII

Samedi après-midi, la motivation était toujours de mise dans les rangs des Gilets Jaunes du Chalonnais.Ils ont défilé dans les rues de notre ville, à l'occasion de l'Acte XIII. Info-Chalon revient sur la mobilisation.

Il s'agissait du treizième samedi de mobilisation depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes, à Chalon-sur-Saône. Une centaine d'entre eux avaient manifesté aux côtés des syndicats, mardi 5 février, et d'autres s'étaient rendus à Autun, jeudi dernier, à l'occasion de la visite d'Emmanuel Macron, le président de la République.


Une certaine amertume chez les Gilets Jaunes

D'après le témoignage de certains Gilets Jaunes présents lors de la visite présidentielle, ils ont été contenus sur la Place du Champ de Mars, à Autun. On nous a parlé de quelques confrontations parfois musclées avec les gendarmes et de CRS. Une manifestante pleine d'amertume, nous fait part de mauvais traitements à l'encontre de la centaine de Gilets Jaunes, dont Cyril, un membre actif qui manifeste régulièrement en fauteuil roulant et qui manque ce rendez-vous hebdomadaire, encore marqué psychologiquement par cet échange plutôt rude avec les forces de l'ordre. lls n'ont pas réussi à rejoindre la sous-préfecture afin d'interpeller Emmanuel Macron, le président de la République. Même topo pour celles et ceux qui se sont rendus à Étang-sur-Arroux.


D'autres sont inquiets pour le sort concernant leur camp à Lux. En effet, Philippe Girardeau, le propriétaire ayant reçu un recommandé émanant des services de l'État, signé par le préfet de Saône-et-Loire, l'accusant d'avoir construit en toute illégalité une cabane sur son terrain (cf. plus de détails sur cette situation ubuesque dans l'article publié dans nos colonnes, le 6 février dernier).


L'absence remarquée des syndicats

Le point de départ de la manifestation était fixé à 13h30, sur la Place de Beaune. Parmi eux, une délégation de Gilets Jaunes du Pont Jeanne Rose, à Montchanin. Notons, toutefois, l'absence particulièrement remarquée des syndicats. Pourtant, mardi, on avait cru à leur présence lors de ce treizième samedi de mobilisation, dans le cadre de la convergence souhaitée. Cependant, certains membres de syndicats sont aussi des Gilets Jaunes.


L'appel à des actions communes n'était-il qu'un effet d'annonce?


Le parcours de ce treizième samedi de mobilisation


Le cortège s'est dirigé vers les rues piétonnes. Ayant longé la Grande Rue, le défilé a ensuite tourné, au croisement de la Rue du Pont et de la Rue Saint-Vincent, en direction de la Rue du Châtelet avant de continuer sur la Rue au Change. Arrivés devant l'Hôtel de Ville, les manifestants ont fait une halte sur les marches de celui-ci, enjoignant les badauds à se joindre à eux. Le cortège a ensuite pris la Rue Pasteur, la Rue Gloriette et la Rue de la Porte de Lyon avant de converger vers l'Avenue Nicéphore Nièpce. Juste avant de traverser le Pont Jean Richard, quelques Gilets Jaunes ont organisé un sitting.


Une fois passés l'autre rive de la Saône, les manifestants ont pris la direction du centre commercial de Chalon Sud puis se dirigé vers l'île Saint-Laurent, passant devant la caserne des CRS, au 39 Rue d'Uxelles avant de prendre la direction du Tribunal de Grande Instance, l'Hôtel de Police et la Grande Roue avant de retourner sur leurs pas, Place de Beaune puis de se disperser dans le calme.


Ils étaient 87 Gilets Jaunes au départ de la manifestation et 113 devant l'Hôtel de Ville.


Karim Bouakine-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche