Chalon sur Saône

Dans l'ouest américain d'Artus, un monde de dingues prendra corps le 7 mars à Chalon

Folie passagère assurée, pour peu que vous ne preniez qu’un aller simple ce jeudi 7 mars à 20h pour la salle Marcel-Sembat de Chalon-sur-Saône. Deux heures durant l’immersion sera totale à l’intérieur du Far West, dans un trou paumé où nombre de candidats tous plus allumés les uns que les autres se provoqueront à la recherche du heurt fatal, afin que mort s’ensuive pour la majorité écrasante d’entre eux. Un seul restera debout, et deviendra shérif. Vive lui ! Interview pour info-chalon.com d’Artus, (dans la peau de Bobby Dick, Jacques, Maître Gims), lequel aura quatre acolytes à ses côtés.

C’est votre première comédie, « Duels à Davidéjonatown », coécrite avec Romain Chevalier, dont vous actionnez les manettes de la mise en scène, avec en plus différents rôles interprétés. On peut dire que vous y avez vraiment mis du vôtre ?

« Tout à fait, c’est un projet dont j’ai été à la base, et jusqu’au bout, j’ai un petit peu fait toutes les étapes sur cette pièce, parce que voilà, c’est mon petit bébé, et que je voulais m’en occuper au maximum. »

 

De quelle nature sont vos personnages ? Eprouvez-vous un petit faible pour l’un d’entre eux ?

« Non, les trois personnages que je fais me plaisent vraiment, et pas l’un plus que l’autre. J’aime bien justement changer, passer de l’un à l’autre, c’est ça que je trouve agréable. »

Comment s’est comporté le public jusqu’à présent ?

« Très bien, on a eu un super retour en tournée. Tout le monde est très content, donc pour l’instant on touche du bois, ça se déroule très bien. » 

Dans quel état d’esprit faut-il être pour aller voir la pièce ?

« Il faut être ouvert d’esprit, avoir envie juste de se détendre et de se marrer pendant deux heures. »

Le fait d’avoir plusieurs cordes à votre arc (comédien, chroniqueur, animateur, etc.) est-il indispensable à vos yeux ?

« En tout cas c’est ce qui me permet de tenir dans ce métier, de continuer à prendre du plaisir et à m’amuser, c’est le fait de varier, de passer autant de la scène au cinéma, au one-man-show, aux chroniques radio, télé… »

Un humoriste, ça doit être qui pour faire quoi ?

« Ca doit être un amuseur pour amuser, un bouffon pour amuser, tout simplement. On est là pour divertir et rien d’autre. »

La notoriété d’un humoriste suffit-elle pour faire rire, ou alors exige-t-on de lui davantage ?

« J’espère qu’il ne suffit pas d’être connu pour faire rire, je pense que c’est le travail tout simplement qui fait qu’on atteint un niveau, une rigueur. Mais on n’a jamais la formule magique de ce qui est drôle ou de ce qui ne l’est pas. » 

Avez-vous des sujets en tête pour la suite ?

«Oui, il y a pas mal de cinéma et de choses qui arrivent, beaucoup de projets dont pour l’instant je ne peux pas trop parler. »

 

Il reste des places

Les billets d’entrée sont à 39,50 euros. Emplacement libre. Davantage d’infos auprès d’A Chalon Spectacles (03.85.46.65.89, spectacles@achalon.com). Points de location : Office de tourisme et du Grand Chalon, 4, place du port-Villiers à Chalon (03.85.48.37.97). Billetteries internet&grandes surfaces, réseaux France Billet et Ticketnet.

 

Crédit photo : Pascalito                                            Propos recueillis par Michel Poiriault

                                                                                      poiriault.michel@wanadoo.fr  

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche