Chalon sur Saône

Commémoration ce jeudi, à Chalon-sur-Saône, pour le cheminot et résistant Pierre Semard, fusillé le 7 mars 1942

Le 77ème anniversaire de l'assassinat de Pierre Semard, fusillé le 7 mars 1942, à la prison d'Évreux, dans le département de l'Eure, a été commémoré par une vingtaine de personnes, au monument aux morts de la gare de Chalon-sur-Saône.

Une vingtaine de personnes a rendu hommage à Pierre Sémard, ce jeudi, à 17 heures, au niveau de la place qui porte son nom.


Cet homme politique national communiste et syndicaliste CGTU (1887-1942) a été arrêté à Loches en 1939 par la police du gouvernement Daladier qui menait une politique anticommuniste et fusillé par les Allemands à Évreux (Eure), le 7 mars 1942.


Parmi les personnes présentes, entre autres, M. Guy Lazar, secrétaire du syndicat CGT des cheminots de Chalon-sur-Saône, M. Robert Moullière, président des anciens combattants et résistants cheminots de la section de Dijon, M. Jean-Marc Sachetat, trésorier de la section des cheminots retraités de Chalon-sur-Saône, des cheminots, des retraités cheminots dont un des derniers résistants du Bassin Minier, des membres de l’Association nationale des cheminots anciens combattants (ANCAC), des membres de l'Association Nationale des Anciens Combattants et Ami(e)s de La Résistance (ANACR), des membres de la Fédération nationale des déportés et internés résistants et patriotes (FNDIRP), des cégétistes, des sympathisants de gauche et de droite ou encore M. Hervé Dumaine, premier adjoint au maire de Chalon-sur-Saône. Tous ont honoré la mémoire d’un cheminot devenu une figure emblématique de l’action syndicale et patriotique des cheminots. À travers la France, de nombreuses de places, rues, stades ou cités portent son nom.


Ainsi, le 25 juin 2010, le Conseil municipal de Chalon-sur-Saône décidait de changer le nom de la Place de la Gare, renommée Place Pierre Semard.


Les différents intervenants ont rappelé le lourd tribut payé par les cheminots pendant la Seconde Guerre Mondiale ou ont fait référence aux combats syndicaux passés, ils ont également évoqué l’actualité.


Après la Marseillaise,le Chant des Partisans et le lever des couleurs, une gerbe de fleur du syndicat CGT a été déposée devant le monument aux morts de la gare de Chalon-sur-Saône.


La cérémonie, qui se déroule tous les ans, s'est terminée par un vin d'honneur dans les locaux de la SNCF justement dans l'espace nommé Pierre Semard...


Des cérémonies comme celle-ci, sont nécessaires afin de démontrer que pendant que la SNCF collaborait avec l'occupant nazi et à la déportation, de nombreux ouvriers du rail se sont engagés dans la Résistance et bien souvent, à l'instar de Pierre Semard, ont payé un lourd tribut pour que nous puissions vivre dans un pays de liberté voire tout simplement vivre.


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche