Chalon sur Saône

Une démarche de création d’entreprise grâce à « Une Autre Economie pour une Autre Terre »

L’association « Une Autre Economie pour une Autre Terre » tend à construire un autre monde sur les valeurs de l’Entreprise à but Socio-Economique sur le Chalonnais.

Certes cette association ne fait pas de bruit mais elle est en constante réflexion pour mettre des moyens disponibles à ses adhérents, lors de projets présentés, afin de les aider à créer une Entreprise à but Socio-Economique.

Lors de la démarche de création d’entreprise, le capital minimum indispensable à la création est apporté par l’association, puis progressivement la gestion est déléguée aux participants de l’activité.
Cinq à sept ans après la création de l’Entreprise, l’association devient nu-propriétaire et les parts sont réparties également entre tous les participants devenus usufruitiers durant toute leur présence dans l’Entreprise. Une façon claire qui élimine tout risque de spéculation ou de mainmise, assurant ainsi un bon fonctionnement de cette Entreprise à but Socio-Economique.
info-chalon.com est allé à la rencontre du fondateur et président en exercice de cette association, le San-Rémois Pierre Jacquin, afin de faire un point sur les activités en cours

Info-chalon : Vous affichez haut et fort «  L’homme est un homme parce qu’il est non parce qu’il a », peut-on considérer cette axe de vie comme la base de construction d’un autre monde en mettant en exergue des valeurs Socio-Economique au sein des entreprises que vous aidez ?

Pierre Jacquin : Une Autre Economie pour une Autre Terre cherche à remettre l’homme à sa place, en lui permettant de s’exprimer pleinement dans une démarche d’imagination, de respect des règles essentielles et de justice.
L’Entreprise à but Socio-Economique est un des moyens nécessaires à la construction de cet autre monde avec des adhérents qui proposent la création de ce type d’Entreprise. Une telle démarche permet de révolutionner les comportements actuels, mais aussi les mentalités et les structures, en imaginant une économie plus juste dans un monde ou chacun trouverait sa place. dans le monde d’aujourd’hui ceci nous semble correspondre très concrètement à un devoir d’Humanité.

IC :Expliquez ce que vous dénommez « Entreprise à but Socio-Economique » et qu’elles sont les réalisations en cours ?

«  L’Entreprise à but Socio-Economique doit servir le plus grand nombre possible de participants sachant que les initiateurs s’engagent pour vivre une entreprise de partage, ou le fonctionnement repose sur la démocratie interne directe et ou l’homme passe avant tout.
Elle vise à l’épanouissement individuel de chacun par une culture du mieux être plutôt que du plus avoir. Les emplois crées s’adressent à des personnes vivant ou ayant vécu en situation d’exclusion. Une façon aussi d’entretenir et développer des relations avec des partenaires de pays moins riches apportant ainsi un épanouissement mutuel.
L’engagement des participants portent exclusivement sur une activité de l’utile, c’est à dire répondant à des vrais besoins.
Actuellement nous sommes en train d’aménager une parcelle de terrain nous appartenant sur la commune d’Oslon. Nous y avons planter une centaine de noisetiers et sur ce terrain nous avons 12 ruches qui viennent compléter celles que nous avons à Sassenay et gérées par notre apiculteur Yves Rondelet. Une démarche écologique et naturelle pour laquelle nous avons besoin dans un premier temps de bénévoles pour assurer l’entretien et avec une possibilité de poste ensuite pour gérer le site.
Par ailleurs nous sommes toujours implantés au Burkina Faso à Tengrela ou nous avons pu aménager un parc avec des arbres locaux, assurant aux abeilles ce qui est nécessaire pour le miel. Nous y avons également plantés des plantes médicinales pour la pharmacie. »

IC : Qu’elles sont vos ressources pour faire fonctionner votre association ?

« En France, nous vivons du fruit de notre production de miel essentiellement et vous pouvez d’ailleurs me trouver tous les mercredis matin sur le marché de Châtenoy-le-Royal. En Afrique l’entreprise se suffit à elle même depuis que nous l’avons implanté il y a quelques années.
Et puis avec mon ami fidèle Gilbert Drigon ( et son accordéon), nous donnons des concerts autour des « inoubliables chansons françaises ou de notre composition », notre dernier concert a eu lieu au Studio 70 ce samedi 9 mars 2019.
Evidemment nous avons besoin de dons pour assurer ce démarrage minimum d’un projet et nous sommes ouverts à toutes propositions pouvant nous permettre de porter un projet. »

JC Reynaud

Pour contacter l’association « Une Autre Economie pour une Autre Terre, association Loi 1901 :
adresse postale : 13 rue du 5 septembre 1944, 71100, Saint Rémy
Tel : 03 85 48 76 18 ou 06 29 58 88 65
mail : jacquinpierre@wanadoo.fr

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche