Chalon sur Saône

Réunion d'information et de discussion avec des enseignants de tous les lycées du Chalonnais

Mardi, en fin d'après-midi, les enseignants du collectif inter-lycées du Chalonnais, mobilisés contre la réforme Blanquer, tentaient d'attirer l'attention des parents sur les conséquences concrètes et particulièrement négatives qui pourraient, selon eux, impacter la scolarité de leurs enfants. Info-Chalon vous résume les points abordés lors de cette réunion.

Bien qu'à la faveur du samedi, consacré aux portes ouvertes des lycées du Chalonnais, les enseignants du collectif inter-lycées du Chalonnais, en faveur de l'abrogation de la réforme Blanquer du lycée, avaient largement tracté, seuls une trentaine de personnes ont fait le déplacement, hier, à 18 heures, à la Maison des Syndicats, située au 2 Rue du Parc, à Chalon-sur-Saône.


Cette réunion fut l'occasion de présenter aux parents les grandes lignes de la réforme, concernant les disciplines en tronc commun et le système des choix de spécialités en première.


Les divers intervenants ont attirer l'attention, au gré des échanges, sur divers points dont les classes de seconde annoncées à 35 élèves ou des programmes extrêmement lourds et directifs.


Ils ont également évoqué le problème du couplage des spécialités. Ainsi, l'élève aura l'obligation de prendre une spécialité non désirée pour avoir celle qui lui tenait vraiment à cœur. Toujours concernant les spécialités, une d'entre elles peut être proposée sans être enseignée au lycée (mutualisation) ce qui entraînera des pertes de temps avec le transport, complexifiera les emplois du temps. De plus, une option spé peut-être proposée en théorie mais pas ouverte en pratique en raison des quotas encore inconnus.


Tous les lycées n'auront pas toutes les spécialités.


Sans oublier les enseignants incompétents en la matière, l'organisation pratique du Bac ou le fait que certains spécialités nécessitent une répartition entre matières qui n'est pas encore précisée.


Les questions des parents inquiets sont aussi nombreuses que celle des enseignants..


Les enseignants du collectif inter-lycées du Bassin Chalonnais qui refusent cette fausse «école de la confiance», estimant qu'elle augmente les inégalité entre les lycées et les élèves, n'ayant pour but, à leurs yeux, que de faire des économies sur le dos des enfants. Ils vont, à l'instar des autres corps de métiers, manifester le 19 mars, participer à la grève générale et nationale le 19 mars 2019, à l'appel, entre autres, des syndicats CGT, FO et Solidaire. Ils comptent mener une action également le 30 mars. Bien entendu, Info-Chalon reviendra dans ses colonnes sur les deux manifestations.


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche