Chalon sur Saône

Le Collectif des retraités CGT du Chalonnais appelle à manifester le jeudi 11 avril

Mercredi, les retraités CGT du Chalonnais se sont réunis en assemblée générale à la Maison des Syndicats de Chalon-sur-Saône afin de débattre. Info-Chalon revient sur les différents thèmes abordés.

Réunis en assemblée générale, à la Maison des Syndicats, 2 Rue du Parc, à Chalon-sur-Saône, les retraités CGT du Chalonnais débattaient sur la situation sociale et revendicative, le mécontentement persistant parmi eux, la CSG, le bradage de biens publics, les exonérations de cotisations sociale et sur l’indexation des pensions.


Selon le collectif, l'inflexibilité du gouvernement a provoqué une crise sociale profonde, à l'origine de l'irruption des Gilets Jaunes dont de nombreux retraités font partie. Ils estiment que toutes les mobilisations ont contraint le gouvernement à tenter de calmer la colère en acceptant d'annuler l'augmentation de la CSG pour une partie d'entre eux.


Le mécontentement persistant, toujours selon le collectif des retraités, inciterait le gouvernement à envisager de respecter le code de la Sécurité sociale, de revaloriser les pensions 2019 du montant de l'inflation mais seulement pour les basses pensions. L'augmentation de la CSG reste pour l'autre partie des etraités. D'après le communiqué de presse du collectif, le gouvernement tente de diviser les retraités en ne les traitant pas de la même façon. Ce qui est perçu comme une remise en cause du système de retraite solidaire par répartition.


La revalorisation de 0,3% au 1er janvier 2019 est loin de compenser l'augmentation du coût de la vie estimé à 1,7% cette année. De son côté, le Conseil d'orientation des retraités prévoit une baisse de 20% à 30% du montant des pensions dans les prochaines années.


«Nous assistons à un bradage de biens publics à des investisseurs privés, après les autoroutes, voilà les aéroports», peut-on lire dans ce même communiqué, faisant allusion au projet de loi Pacte sur les entreprises voté récemment et qui prévoit notamment la cession des Aéroports de Paris à des opérateurs privés.

Ces exonérations de cotisations sociales (famille, maladie, vieillesse, etc) provoqueraient des difficultés financières à la Sécurité Sociale, qui pousseraient à des reculs de la couverture maladie, la politique familiale, les pensions ou encore, l'augmentation des mutuelles.


Exigeant l'annulation de la hausse de la CSG et ses exonérations de cotisations sociales, la revalorisation de leurs pensions à la hauteur de l'inflation, le retour de l'indexation sur les salaires, le maintient de la pension de réversion et de la retraite selon les modes de calculs actuels, la prise en charge de la perte d'autonomie à 100% par la Sécurité Sociale et l'ouverture d'un droit universel dans le cadre d'un grand service public de l'aide à l'autonomie, les retraités CGT du Chalonnais en appellent donc à une journée d'action nationale et intersyndicale (CGT, FO, CFE-CGC, FSU,Solidaires,FGR, LSR Ensemble&Solidaires) jeudi 11 avril, à la Maison des Syndicats de Chalon-sur-Saône, avec manifestation.

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche