Chalon sur Saône

Coup d'envoi à Chalon-sur-Saône du festival «Chefs Op' en lumière»

Mercredi, débutait le festival «Chefs Op' en lumière», à Chalon sur-Saône et ce jusqu'au 31 mars inclus. Info-Chalon revient sur les moments forts de la journée d'hier.

En avril 2018, alors que les membres de La Bobine préparaient le 30ème anniversaire de cette association chalonnaise, ils se sont aperçus qu'il n'y avait que deux festivals spécifiquemen consacrés à l'image de film en Europe, Camerimages en Pologne et Manaki Brothers en Macédoine du Nord (ex-République yougoslave de Macédoine).


Forte de ce constat, La Bobine lançait le festival «Chefs Op' en lumière», du 27 au 31 mars, manifestation qui clôt le cycle d'évènements de la saison anniversaire de cette association d'amoureux du septième art.

Lumière sur les chefs opérateurs
Ce festival met en avant les directeurs de la photographie, responsables de la lumière et parfois aussi du cadre. Les chefs opérateurs révèlent ou cachent, guidant toujours notre regard et aiguisant notre attention. La Bobine rend ainsi hommage à ces collaborateurs artistiques, véritables créateurs, souvent dans l'ombre des réalisateurs avec qui ils forment pourtant une équipe souvent indisociable.


Cette première édition que la Bobine souhaite diversifiée propose une sélection de films récents, d'avant-premières, des films restaurés, une table ronde et des conférences.


Hier, en guise de coup d'envoi, à 16 heures, était projeté un film argentin «Carnets de Voyage» (2004) de Walter Salles, adaptation du livre Voyage à Motocyclette d'Ernesto Che Guevara, célèbre révolutionnaire marxiste-léniniste et internationaliste argentin, mort en Bolivie en 1967, et de Sur la route avec Che Guevara (1978), le carnet de voyage écrit par Alberto Granado . En 1952, alors qu'il est jeune étudiant en médecine, Guevara voyage avec son vieil ami Alberto Granado, à travers l'Amérique latine, ce qui le met en contact direct avec la pauvreté dans laquelle vit une grande partie de la population du sous-continent. Son expérience et ses observations l'amènent à la conclusion que les inégalités socioéconomiques ne peuvent être abolies que par la révolution.


Autre film présenté, ce mercredi, à 19 heures, «Les éternels» (2018) de Jia-Zhang-ke, qui narre une histoire d'amour difficile à Datong, en Chine, qui relie l'ancienne danseuse Qiao et le gangster Bin, de 2001 à 2017.


Les deux films projetés hier avaient comme point commun d'avoir pour chef opérateur, Éric Gauthier, un des plus demandés au monde. Il a notamment tourné avec Sean Penn, Ang Lee, Amos Gitaï ou Cameron Crowe, pour ne citer qu'eux. Il vient de terminer «La vérité», prochain film de Hirokazu Kore-eda avec au casting, Catherine Deneuve, Juliette Binoche, Ludivine Saignier et Ethan Hawke.
M. Gauthier est le parrain de cette première édition du festival «Chefs Op' en lumière».


Après «Les éternels», un débat animé par M. Jean-Claude Raspiengeas, a eu lieu avec Éric Gauthier.


Aujourd'hui, à 10 heures 15, une master-class a lieu, toujours avec Éric Gauthier et Jean-Claude Raspiengeas, au Mégarama de Chalon-sur-Saône où info-Chalon se rend juste après ces quelques lignes.

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche