Chalon sur Saône

Table Ronde de chefs opérateurs, au cinéma Mégarama Axel, à Chalon-sur-Saône

Une table ronde était organisée, ce samedi après-midi, au cinéma Mégarama Axel, à Chalon-sur-Saône. Info-Chalon revient sur ce moment fort du festival «Chefs Op' en lumière», qui se termine demain soir.

«Chefs Op' en lumière», festival consacré aux chefs opérateurs et le premier organisé par La Bobine, association chalonnaise de mordus du septième art, se poursuit jusqu'à demain soir, dimanche 31 mars. Après la projection, à 14 heures, de «Tirez la langue, Mademoiselle» (2013) d'Axelle Ropert et le court métrage «Mort aux codes» (2018) de Léopold Legrand, une table ronde était organisée, à 16 heures.


Trois générations de chefs op'
Eric Gauthier, invité d'honneur de La Bobine et membre de l'association française des directeurs de la photographie cinématographique (AFC), révélé au début des années 90, partageait son expérience avec deux directrices de la photographie qui se sont fait connaître au cours des décennies suivantes. À savoir Céline Bozon, dans les années 2000 et Claire Mathon, dans les années 2010. Toutes les deux également membres de l'AFC.


Leur travail a pu être apprécié lors des projections, respectivement, de «Tirez la langue, Mademoiselle» (2013) d'Axelle Ropert et «Les Deux Amis» (2016) de Louis Garrel. Ce dernier film a été projeté, ce vendredi 29 mars, à 14 heures. Deux films qui étaient diffusés hors sélection du festival «Chefs Op' en lumière».


Ils ont été rejoints par Marie Spencer, Julien Ramirez Hernan, lequel a récemment signé l'image du court métrage remarqué métrage «Mort aux codes» (2018) de Léopold Legrand et par Antoine Marteau, le chef opérateur de Louis Meunier sur métrage «Kabullywood» (2019).


La table ronde était animée par N. T. Binh, critique et enseignant de cinéma à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Réalisateur de documentaires sur le septième art, Binh a été commissaire de l'exposition Comédies Musicales, la joie de vivre du cinéma (Philharmonie de Paris), laquelle s'est terminée le 27 janvier dernier, et fait partie du comité de rédaction de la revue Positif sous la plume de Yann Tobin.


Une fois la table ronde terminée, les cinéphiles avaient l'occasion de voir «Prova d'orchestra» — «Répétition d'orchestre», dans la langue de Dante —(1978) de Federico Fellini, film restauré, en VOST, diffusé ici en avant-première, (sortie nationale le 10 avril prochain).


«Kabullywood» sera diffusé, ce soir, à 21 heures, à l'heure de ces quelques lignes, en présence d'Antoine Marteau. Demain, sera rediffusé «Aga» (2018) de Milko Lazarov, film bulgare qui fait partie de la sélection du festival, à 14 heures. Suivi de «Entre le Ciel et l'Enfer» (1963) d'Akira Kurosawa. Le film, qui a été restauré et diffusé en VOST, sera présenté par N.T Binh. Le festival «Chefs Op' en lumière» fermera ses portes à 18 heures 45 mais une projection en avant-première de «Fugue» (2019), film polonais en VOST de Agnieszka Smoczyńska (sortie nationale le 8 mai prochain).

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche