Chalon sur Saône

La section départementale de l’Association nationale des membres de l’ordre national du mérite en assemblée à Chalon

Après Mâcon en 2018 c’était au tour de Chalon d’accueillir en ce premier samedi d’avril l’assemblée départementale de la section de Saône-et-Loire de l’Association nationale des membres de l’ordre national du mérite.

« Je suis très heureux de vous accueillir dans ce lieu hautement symbolique » a déclaré Gilles Platret en ouvrant l’assemblée départementale de la section de Saône-et-Loire de l’Association nationale des membres de l’ordre national du mérite (ANMONM). L’assemblée départementale 2019 s’est en effet tenue ce samedi à Chalon, dans la salle du Conseil municipal. Le maire de la Cité de Niépce n’a pas manqué de rappeler les relations « constantes et suivies » que la Ville de Chalon entretenait avec l’association, présidée depuis avril 2018 sur un plan départemental par Joëlle Arnoult-Gonot. « Je me réjouis d’être là avec vous » a poursuivi Gilles Platret « Le monde est déboussolé, les repères se sont effacés. C’est l’occasion pour nous de s’appuyer sur les valeurs de votre ordre ». Des paroles de bienvenue qui furent suivies par la remise au maire de Chalon de la médaille de l’ANMONM par sa présidente départementale.


Outre Gilles Platret, Jean-Jacques Boyer, sous-préfet de Chalon, Jean-Paul Emorine, sénateur de Saône-et-Loire, Arnaud Danjean, député européen, le capitaine Fabien Farrugia, commandant la compagnie de gendarmerie de Chalon, le major Patrick Perret, représentant le commandant Gilbert Siniscalco, commandant la CRS 43, Claude Péran, président du comité de liaison des associations d’anciens combattants et associations patriotiques de Chalon, ainsi que les présidents des sections de l’Yonne, de l’Allier, de la Nièvre et de l’Ain de l’ANMONM et Georges Guillermin, président honoraire de la section de Saône-et-Loire, ont honoré de leur présence l’assemblée départementale. 


Une réorganisation pour un meilleur rayonnement


« Notre section se porte bien et se portera encore mieux » a affirmé Joëlle Arnoult-Gonot. Elle compte actuellement 278 adhérents, dont 15 nouveaux en 2018-2019. Comme l’a signalé la présidente départementale au cours de sa prise de parole devant les autorités « Si la devise de notre association est honneur, solidarité, mémoire, notre action est symbolisée par trois mots : recruter, rassembler, rayonner... Une petite enquête récente a permis de constater que sur dix personnes interrogées deux seulement connaissaient notre ordre. A nous de le faire connaître ». Pour ce faire, la section va être réorganisée pour un meilleur rayonnement et divisée en cinq secteurs, correspondant aux cinq arrondissements, avec à leur tête dans chacun d’entre eux un vice-président chargé d’animer un comité qui organisera ses propres manifestations.


Les jeunes de Saône-et-Loire récompensés

Chaque année la section de Saône-et-Loire de l’ANMONM remet trois prix : le prix du civisme, le prix de l’engagement citoyen et le prix de l’éducation citoyenne. Trois des quatre lauréats du prix national du civisme ont été mis à l’honneur. Il s’agit de quatre lycéens chalonnais, Matthias, Tanguy, Alexis et Théo, qui ont été distingués pour avoir en septembre 2017 porté secours à une mère de famille et mis en fuite son agresseur qui l’avait attaquée à coups de marteau. Le prix de l’engagement citoyen a été décerné à la section de jeunes-sapeurs pompiers du centre de secours d’Autun. Un prix doublé d’un témoignage de reconnaissance nationale. Le prix de l’éducation citoyenne a été attribué au lycée Lamartine de Mâcon et aux collèges Jean Vilar de Chalon (1er prix) et Saint-Exupéry de Mâcon (2e prix). Quatrième prix en 4 ans pour l’établissement scolaire chalonnais avec en prime un témoignage de reconnaissance nationale. A ce titre, Joëlle Arnoult-Gonot a remis la médaille de ANMONM à Catherine Raclot-Marchois, sa principale, notamment pour « les valeurs citoyennes inculquées à nos jeunes depuis tant d’années ». 


Des valeurs que la présidente départementale de l’ANMONM a évoquées à nouveau au cours de son intervention. Rappelant notamment que l’ordre, porteur de valeurs humanistes, se devait de transmettre aux jeunes générations les règles du civisme, de la citoyenneté, de la solidarité, du dévouement et de la fraternité, afin de les porter dans notre société qui en a besoin. 


L’assemblée départementale, à l’ordre du jour de laquelle figurait aussi un moment de recueillement au monument aux morts de la ville, s’est achevée en musique avec l’interprétation pour la première fois en métropole, par l’orchestre d’harmonie Saint-Rémy Les Charreaux sous la baguette de Christian Villeboeuf et par la chorale citoyenne du collège Jean Vilar sous la direction de Nicolas Nourry, d’une marche créée en Martinique et qui deviendra peut-être un jour l’hymne de l’ANMONM.

Gabriel-Henri THEULOT

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche