Chalon sur Saône

Le Quai des Messageries fait peau neuve à Chalon-sur-Saône

Hier après-midi, une conférence de presse a été organisée par la municipalité de Chalon-sur-Saône afin de présenter le projet de réaménagement du Quai des Messageries. Présent, au même titre que les autres médias locaux, Info-Chalon vous fait le résumé de la présentation des travaux à venir.

Jeudi 2 mai, à 15 heures, une conférence de presse était organisée par la mairie de Chalon-sur-Saône, à l'Office de Tourisme et des Congrès du Grand Chalon. Initialement prévue in situ mais déplacé au 4 Place du Port Villiers, pour cause de mauvais temps, la conférence avait pour but de présenter à la presse locale, le futur réaménagement du Quai des Messageries.


Chalon Rive Droite
Les travaux interviennent dans le cadre du futur espace, dit Rive Droite. Espace situé entre le Pont Saint-Laurent et le Pont Jean Richard. Ce périmètre d'aménagement des espaces publics se présente sous différentes tranches. La première, sujet principal de cette conférence, porte sur le Quai des Messageries et la deuxième tranche sur le Quai Gambetta, l'Esplanade de la Légion d'Honneur et le stationnement Saint-Jean de Maizel.


Le périmètre d'emprise de projet global représente environ 20 650 m2.


Entre les deux tranches, se trouve l’Esplanade du Port-Villiers, dont les travaux de rénovation ont été effectués en 2018. L'endroit connaît, en ce moment, des modifications concernant le bois; des travaux qui seront terminés d'ici le 15 mai prochain et ce à la charge des entreprises.


«L'objectif est que cela dure dans le temps», précise le maire. «Les Chalonnais ont adopté cet espace et c'est tant mieux», rajoute-t-il.


D'autres travaux sont à prévoir pour les Quais de la Poterne et Sainte-Marie, dans le cadre d'un espace allant de la Maison des Vins à la Halle Freyssinet, sur l'ancienne friche industrielle où sera aménagé un parc paysager.


Étaient présents à cette conférence, outre nos confrères de la presse locale, bien entendu, Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône, Évelyne Lefèbvre, adjointe au maire en charge des espaces verts et à l'environnement, Joël Lefèvre, adjoint au maire en charge de l'Espace public, Virginie Liard et Michel Chevalier,tous deux au Pôle études et ingénierie.


Parlant de «vue favorable depuis la rivière», pour M. Platret, il s'agit là d'un enjeu important.


Pour améliorer le trafic du port de la ville, de véritables quais furent aménagés au XVIIIème siècle. Ainsi, fut construit le Quai des Messageries, en 1770. En dehors de ses fonctions économiques, l'idée étant d'embellir Chalon-sur-Saône avec des quais, pour certains calqués sur le modèle de Lyon.


Le but étant de rétablir un lien entre Ville et Saône en valorisant le patrimoine architectural et paysager. Et pour ce faire, il faut identifier cet aménagement urbain par des revêtements de sol qualitatifs intégrant un mobilier simple et fonctionnel. L'enjeu étant de faire cohabiter sereinement l'ensemble des flux (pas de voie dédiée) avec la mise en place d'une voirie partagée.


«On veut que la voiture aie sa place mais pas toute la place. On ne piétonnise pas tous les Quais pas plus qu'on ne chasse la voiture!», précise le maire, qui parle d'un «espace partagé».


«La route est autant aux cyclistes qu'aux automobilistes», rajoute-t-il.


Autre enjeu du projet, «l'apaisement de la circulation pour une meilleure sécurité de tous les usagers», comme indiqué dans le dossier de presse qui nous a été fourni.


«La vitesse sera abaissée à 30km/h mais le cycliste est prioritaire», indique l'édile, évoquant les exemples d'autres villes comme Strasbourg. Le tout étant de maintenir le stationnement en le réaménageant afin d'offrir une promenade généreuse sur les Quais et retisser le lien avec la Saône.


14 places de stationnement sont prévues côté façades.


La voirie en enrobé, d'une largeur de 5,70m et de 8m en verticale, sera encadrée par des bordures basses permettant le passage de convois exceptionnels.


Concernant les platanes, lesquels datent des années 50, «et qui ne sont pas en fin de cycle de vie», sur les 20, on en concerve 17. Les 2 qui sont en face de la Place du Châtelet seront abattus afin de dégager la vue sur la Saône. Il est aussi question de réaménager les impasses de la Gravière et de l'Ancienne Prison.


L'arrêt de bus côté Saône sera maintenu mais celui du Musée Niépce sera déplacé vers le Port Villiers. Une bande en béton circulable permettra d'intégrer les arrêts pour les cars face au débarcadère des grands bateaux.


«Nous aménageons de plus grande fosse pour les platanes», dit Joël Lefèvre.


De plus grandes fosses éviteront l'élévation des racines des platanes taillés en «rideau».


La promenade sur quai offrira un espace libre pour les piétons (6m de large), séparé de la voirie par une bande végétalisée, composée de plantes vivaces peu gourmandes en eau.


Le maire parle d'«espace jardin».


Si les travaux concessionnaires finissent fin mai, le début des travaux, d'une durée de 5 mois, commenceront, quant à eux, début juillet et se termineront en novembre 2019. Ces travaux nécessiteront la fermeture à la circulation du Quai des Messageries pendant 10 à 12 semaines, dès le début du chantier.


Le cheminement des piétons est maintenu tout comme l'arrivée de la 7ème étape du Tour de France qui passe par notre ville, prévue le vendredi 12 juillet prochain.


Coût total de l'opération : 2 millions d'euros TTC (estimations). La ville récupère la TVA. D'autres financements ont été sollicités, à hauteur de 1,1 millions d'euros TTC, auprès de l'État via le DFSIL 2019, l'Union Européenne via le fonds européen de développement régional (FEDER) et le Conseil Régional Bourgogne Franche-Comté au titre des crédits inter-territorialité.


«C'est une période compliquée mais on ne peut pas faire autrement», nous dit le maire, en guise de conclusion.

 

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche