Chalon sur Saône

Manifestation départementale pour la défense du service public à Chalon-sur-Saône

Ce jeudi, l’ensemble des organisations syndicales représentatives de la Fonction publique appelaient à une grève des fonctionnaires et à manifester de façon unitaire, à Chalon-sur-Saône. Retour en images avec Info-Chalon sur cette manifestation départementale et intersyndicale.

Neuf syndicats de fonctionnaires appellaient à la grève et à la manifestation départementale, ce jeudi 9 mai. La CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FAFP, FO, FSU, Solidaires et UNSA veulent dénoncer le projet de réforme de la fonction.


Fait rare, la manifestation a rassemblé toutes les grandes centrales syndicales. En effet, cette mobilisation unitaire de la Fonction publique est une première depuis la journée d’action du 22 mai 2018. Notons également la présence de Gilets Jaunes du Chalonnais mais aussi du Magny et de Tournus.


Avant la manifestation prévue dans les rues de Chalon-sur-Saône, initialement à 14 heures 30, les agents de la Fonction publique avaient rendez-vous, à 13 heures, pour une assemblée générale à la Maison des Syndicats, située au 2 Rue du Parc.


Les organisations syndicales dénoncent une réforme «à la portée très grave».


Un Gilet Jaune a fait un malaise, nécessitant l'intervention des pompiers. Fort heureusement, les urgentistes, également présents pour battre le pavé, lui ont administré les premiers soins. Cet incident a décidé les organisateurs de la mobilisation à reporter d'une vingtaine de minutes, l'heure de départ de la manifestation départementale.


Au cri de «Sans service public, il y a plus de République» ou «Retraite à points, point de retraite», le cortège a quitté la Rue du Parc pour l'Avenue Monnot puis a emprunté l'Avenue Pierre Nugue, faisant notamment une halte devant le Centre des Finances Publiques avant de prendre l'Avenue Léon Blum. Ensuite, les manifestants ont longé le Quai Sainte-Marie, le Quai de la Poterne, le Quai des Messageries et la Place du Port-Villiers avant de converger vers la Place de l'Hôtel de Ville mais celle-ci étant occupée. Changement de programme, ils ont pris la Rue du Général Leclerc, direction la Sous-Préfecture de notre ville, le temps de plusieurs discours de représentants syndicaux, dont Catherine Morice (FO) ou Claude Cadot (CGT), avant de revenir à la Maison des Syndicats en passant par la Place du Général de Gaulle, la Rue du Palais de Justice, la Place de Beaune, la Rue Colette et la Place Mathias.


Les syndicats ont prévenu que cette journée ne serait qu'une étape d'une mobilisation, laquelle s'inscrit dans la durée, pour dire non au projet gouvernemental de réforme de la Fonction publique, et demander au gouvernement qu'il ouvre enfin des négociations sur de nouvelles bases.


Les neuf syndicats de la Fonction publique représentent les 5,5 millions d'agents publics.


Parmi les manifestants, une dizaine d'urgentistes, des enseignants contre la loi Blanquer, une partie du personnel du Centre des Finances Publiques, des retraités, Mourad Laoues, conseiller municipal (EELV), des militants de la France Insoumise et des Gilets Jaunes, pour ne citer qu'eux.


Quant au projet de loi, il sera au menu de l'Assemblée nationale, à compter de lundi, en première lecture. Le gouvernement souhaite le faire adopter avant l'été pour qu'il entre en vigueur au 1er janvier 2020. Ce projet de loi s'inscrit dans un objectif de suppression de 120 000 postes d'ici à 2022.


Plus de 350 personnes ont défilé cet après-midi, à Chalon-sur-Saône. Une autre manifestation du même type avait également lieu à Mâcon.

 

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche