Chalon sur Saône

La fête à la sauce "Tapage Rock", on sera en plein dedans le 17 mai à Chalon...

Un groupe qui s’épanchera hardiment sur son sujet une heure, un autre environ une heure trente, et le troisième, près de deux heures, pour sûr les mordus des musiques rock et punk celtiques, black death metal, se devront d’être au Théâtre du Port Nord de Chalon-sur-Saône le vendredi 17 mai à partir de 20h, pour les 15 ans de l’association chalonnaise « Tapage Rock ».

C’est que les artistes de « Celkilt », « Les Ramoneurs de menhirs » et Sangdragon » ne viendront nullement pour faire de la figuration…Interview pour info-chalon.com de David Alkordiff, le président depuis son origine de « Tapage Rock ».

Qu’est-ce qu’il y a de dominant dans l‘association « Tapage Rock » ?

« Déjà, c’est une association assez punk dans l’âme, tout ce qui est rock indépendant, avec rock alternatif, underground et non commercial. En fait on est tous des passionnés du punk-rock et du rock en général. Nous sommes tous  réunis pour ça, ce qui nous intéresse c’est d’organiser des concerts pour pouvoir faire venir des groupes que l’on ne voit pas habituellement, de faire tourner la scène locale, la scène alternative, et puis la scène indépendante. Nous sommes une quinzaine de personnes. »

 

Pourquoi cette dénomination ?

«Parce qu’au départ je voulais un truc qui reste rock, car quand on a créé l’association il y avait beaucoup de groupes rock à Chalon, et très peu de groupes punk. Je voulais un truc assez large, pas ciblé juste sur un style, et je voulais quand même qu’il y ait un petit côté punk, provoc’, avec le mot tapage en fait. »

 

Pour qui est-elle faite ?

« Au départ l’association a été faite pour aider tous les groupes, leur trouver des lieux pour jouer, essayer de les faire tourner, de les dépanner, parce que ça arrive de partout, donc monter un réseau. »

 

Quels ont été ses faits saillants en quinze ans d’activité ?

« Il y a deux ans on a fait « Les Sheriff » à la salle Marcel-Sembat à Chalon avec également « Charge 69 ». Il y a eu aussi Les Ramoneurs de menhirs deux-trois fois sur Chalon, et puis Tournus ; Didier Super est aussi venu à Chalon, au Clos Bourguignon. On a eu également un paquet de groupes, et des groupes des années 80 qui sont venus jouer vers nous. »

 

Mettrez-vous les petits plats dans les grands le vendredi 17 mai au Théâtre du Port Nord pour la célébration officielle ?

« On va essayer, oui. En plus c’est la première fois qu’il y aura un concert comme ça dans cette salle, nous sommes fiers d’être les premiers, c’est cool. »

 

Pourquoi avoir choisi les trois groupes qui officieront ce soir-là, et quelle est leur marque de fabrique ?

« On avait pensé au « Celkilt », parce que cela faisait un moment qu’on voulait le faire tourner, lui proposer une date, et puis comme on est en partenariat avec Kenny (Quaio, d’ »A Chalon Spectacles » N.D.L.R.) qui avait envie de le voir aussi, on s’est dit : allez, on se lance. On voulait aussi rester dans le thème avec, c’est toujours pareil, un petit côté punk pour l’identité, tout ça, avec « Les Ramoneurs de menhirs », qui sont de bons potes depuis longtemps maintenant. Après on souhaitait une scène locale, donc Sangdragon qui aurait pu jouer sur Chalon l’an dernier, mais ça n’a pas pu se faire. Ce sont trois styles un peu différents, mais c’est cool. »

 

Quid de l’avenir proche et un peu plus lointain ?

« Toujours la coproduction-production d’albums. Au mois de juin, le 15, on fait avec l’association « Black Beer » à Epervans « L’Artisanal Brasseurs Fest », une fête de la bière artisanale. Après, les concerts, c’est un peu ponctuel, donc si on a des propositions et qu’on arrive à se démener pour trouver une salle en fin d’année par exemple, un concert peut tomber comme ça. D’autre part, avec la commune d’Epervans on a un projet de local de répet’ dont les travaux vont commencer très prochainement. On va enfin, parce qu’au départ c’était un peu la base aussi, pouvoir proposer un local de répet’ aux groupes qui voudront venir jouer vers nous ! »

 

Un gros plus

La présence de Raoul W De Bonneville est également annoncée ! Il se fera fort de créer de la sérigraphie Live sur textile, pour que tout un chacun regagne ses pénates à une heure avancée de la nuit avec un souvenir enjolivé, imprimé sur un T-shirt, un blouson, un sac, etc. En outre à chaque changement de plateau poussera-t-il la chansonnette afin d’en rajouter une couche !  

 

Il reste des places

Elles sont en vente à 16,00 et 18,00 euros. Réservation à la librairie Gibert Joseph à Chalon, sur le site de Tapage Rock (www.tapagerock.free.fr), sur Yurplan, France Billet, Ticketnet, dans les grandes surfaces…

                                                                                           Propos recueillis par Michel Poiriault

                                                                                           poiriault.michel@wanadoo.fr 

 

 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche