Chalon sur Saône

Commémoration à Chalon-sur-Saône du 76ème anniversaire de la création du CNR

Ce matin, avait lieu dans une école de Chalon-sur-Saône, un rassemblement commémorant le souvenir du 76ème anniversaire de la création du Conseil National de la Résistance par Jean Moulin. Retour en images avec Info-Chalon sur cette cérémonie dans un lieu qui porte le nom d'un homme qui incarnait la Résistance face à l'occupant nazi en France.

Le RésistanceLe Conseil national de la Résistance (CNR) a été créé le 27 mai 1943, à Paris, au 48, Rue des Fours, sous la présidence de Jean Moulin. Ce CNR rassembla les huit principaux mouvements de la Résistance ainsi que six partis politiques clandestins et deux centrales syndicales CGT et CFTC.


Chalon-sur-Saône commémorait, aujourd'hui, le 76ème anniversaire de la création du CNR.


Ce rassemblement se tenait, dès 9 heures 45, à l'école Jean Moulin, en présence de représentants de mouvements de résistance, patriotiques et de partis politique dont Marie Mercier, sénateur (LR) de la Saône-et-Loire, Jean-Jacques Boyer, sous-préfet de Chalon-sur-Saône, Raphaël Gauvain, député de la 5ème circonscription (LREM) de Saône-et-Loire, Gilles Platret, maire (LR) de Chalon-sur-Saône, Vincent Bergeret, maire (LR) de Châtenoy-le-Royal, Sébastien Martin, le président du Grand Chalon, Isabelle Dechaume, vice-présidente (URDC) du Conseil départemental de Saône et Loire, Nathalie Leblanc, conseillère régionale (PS) et le capitaine Marc Ly, représentant la base pétrolière interarmées (BPIA) Caserne Carnot.


Et parmi les autres personnes présentes dans la foule, citons Francine Chopard, conseillère régionale (PRG) déléguée à l'Université, Évelyne Lefèbvre, adjointe au maire en charge des espaces verts et à l'environnement, Joël Lefèvre, adjoint au maire de Chalon sur Saône chargé de l'espace public et Jean-François Drillien, président du Comité de Chalon-sur-Saône de la Fédération nationale des anciens combattants en Algérie (FNACA).


Après le Chant des Partisans, Simone Mariotte, présidente du Comité départemental de l'Association Nationale des Anciens Combattants et Amis de la Résistance (ANACR) de Saône-et-Loire et Nicolas Vernay, président du comité Local de l'ANACR de Chalon-sur-Saône ont tour à tour pris la parole.


«Jean Moulin était hors du commun. Il était de ces hommes taillés pour l'Histoire», dit Nicolas Vernay, qui a tenu à rendre hommage à Guy Gauthier de l'ANACR, à l'origine de cette cérémonie dans cette école chalonnaise qui porte le nom de Jean Moulin, en mai 1999.


«Cette personnalité hors du commun est pour beaucoup quant à la place de la France dans la guerre . Le général de Gaulle a trouvé en Jean Moulin quelqu'un capable d'unir les réseaux sociaux de la Résistance intérieure», poursuit le président du comité local de l'ANACR.


«Si nous devons le respect à tous nos anciens, nous vous demandons d'avoir le même respect pour les institutrices et les instituteurs», conclut-il.


Simone Mariotte a, de son côté, souligner «l'importance de commémorer cette date».


Suite à ces discours et aux dépôts de gerbe par les associations et les autorités, le salut aux morts et la Marseillaise.


Jean Moulin rappelle les principaux buts de la France combattante : faire la guerre à l'occupant et à ses collaborateurs, rétablir les libertés républicaines et rendre la parole aux Français.


Ce 27 mai s'inscrit dans un devoir de mémoire à l'égard de tous celles et ceux qui se sont battus pour nos libertés, mais aussi dans un besoin de mémoire pour lutter contre la résurgence du fascisme et les atteintes aux libertés et à la dignité humaine.

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche