Chalon sur Saône

Dialogue compliqué entre l'association ACTE et la mairie de Chalon-sur-Saône à propos de l'aménagement de la Rue de la Citadelle

Hier après-midi, ACTE soutenue par d'autres associations et collectifs tenait une conférence de presse dans la Rue de la Citadelle en travaux. L'association chalonnaise pour une transition écologique, énergétique et citoyenne milite en faveur d'une piste cyclable et pour la limitation à 30km/h dans cette rue. Plus de détails avec Info-Chalon.

À 14 heures, l'association chalonnaise pour une transition écologique, énergétique et citoyenne (ACTE), avec le soutien de la Confédération des Associations de Protection de l'Environnement et de la Nature de Saône-et-Loire (CAPEN71), d'autres associations, dont VELOsurSAONE et l'Espace PaMA (PArtage & Mobilités Actives), représentée par Mickaël Bouteilley et Frédéric Guiraud,tenait une conférence de presse, Rue de la Citadelle en travaux.


Pour Chalon, ville cyclable


Ce qui anime les membres d'ACTE, c'est de contribuer à préparer et à engager Chalon-sur-Saône dans la transition écologique, en particulier sur la question des mobilités et construire une ville du bien vivre ensemble, tout cela en relation avec d'autres associations, collectifs et usagers.


L'association organise localement les Marches pour le climat, avec le soutien de la CAPEN71 et d'autres associations.


L'enquête 2018 «Parlons Vélo» de la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) classe Chalon-sur-Saône en queue de peloton de la catégorie des villes de 20 à 50 000 habitants. Chalon est classée F quand les meilleures sont classées B et C.


D'après l'association, le plan Climat du Grand Chalon, pour la partie mobilité, à savoir 6% de cyclistes en 2030, ne pourra être atteint à cause de la mairie de Chalon-sur-Saône.


À titre de comparaison, le plan Vélo et Mobilités Actives est de 9% en 2024!


ACTE demande à la Municipalité, un vrai programme pour permettre aux citoyens de prendre leur bicyclette et assurer la sécurité en terme de déplacement des personnes les plus fragiles.


«Seuls les convaincus se risquent à se déplacer à vélo dans Chalon centre», dit Frédéric Guiraud, évoquant le manque de sécurité.


L'association chalonnaise qui évoque des «travaux hâtifs», parlant d'un «projet mal ficelé», demande l'aménagement d'une piste cyclable dans la Rue de la Citadelle et la limitation de la vitesse à 30km/h mais aussi l'aménagement de terrasses végétalisées au niveau des commerces proposant de la restauration, un passage piéton au niveau de la Place de l'Obélisque, réaliser le double sens cyclable (DSC), des espaces pour sécuriser le stationnement des vélos et, dernier point, expérimenter la suppression du feu au carrefour Rempart Saint-Pierre afin d'apaiser la vitesse.


«Cette rue (de la Citadelle) est très linéaire, nous pensons que sa longueur, il pourrait être possible de casser cet aspect», propose le co-fondateur de VELOsurSAONEet membre de PaMA et d'ACTE.


Il fustige l'absence de dialogue entre la municipalité et eux.


«Seules les réunions avec les riverains et les concertations avec la presse existent. Avec nous, pas de dialogue», dénonce les militants d'ACTE.


Mais ce n'est pas tout, Frédéric Guiraud explique que le schéma directeur cyclable qui a été voté par le Grand Chalon ne comporte pas de véritable programme sur Chalon-sur-Saône répondant aux attentes des associations et des citoyens.


Pour l'heure,«la porte est fermée et reste fermée, à ce jour», l'association qui ne désire pas en venir à cette extrêmité, brandit même la menace d'un recours juridique, estimant que la mairie de Chalon-sur-Saône est hors-la-loi, évoquant l'article L228-2 du code de l'environnement qui stipule : « À l'occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, (...), doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d'aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants, en fonction des besoins et contraintes de la circulation».


Ceci est indispensable avec des trafics au delà de 5000 véhicules jour, même avec une vitesse de 30 km/h...


Chalon qui est au croisement de plusieurs voies cyclables importantes (Eurovéloroute,voies verte et bleue) est potentiellement très attractive pour les touristes à vélo. Un centre ville cyclable développerait l'attractivité.


«Changer les mobilités, c'est un atout. Pourquoi ne pas envisager un rendez-vous Européen des cyclotouristes ? Pourquoi ne pas faire un Chalon dans la Rue du vélo et des mobilités?», dit, en guise de conclusion, Frédéric Guiraud.


Une pétition circule, elle a déjà recueillie plus de 300 signatures, en début d'après-midi. Elle circulait lors de la Marche pour le Climat, prévue le même journ à 16 heures, départ Place du Théâtre.

 

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche