Chalon sur Saône

La direction de l'hôpital de Chalon sur Saône justifie le recours à la réquisition de son personnel

La direction du centre hospitalier de Chalon sur Saône communique sur la situation aux urgences

 

Notre hôpital public, assurant le service public de santé, a l’obligation de garantir la prise en charge des urgences et les soins de manière continue. C’est cette continuité de service qui assure à la population de Chalon un accès aux urgences dès que besoin. Dans ce cadre, les agents de l’hôpital ont droit de faire grève mais la direction de l’établissement doit instaurer un service minimum pour assurer la continuité des soins. Ce service minimum prend la forme d’assignations pour un nombre d’agents nécessaire au fonctionnement du service.

Dans ce cadre, le service des urgences de l’hôpital de Chalon sur Saône a rejoint le 2 mai dernier le mouvement national de grève des urgences(65 hôpitaux concernés aujourd’hui) lancé à Paris à la mi-avril. Depuis cette date, les urgences fonctionnent donc sur la base d’un service minimum garanti par des assignations de personnels.

Or, vendredi 24 mai au soir entre 20h et 21h, une majorité des agents qui avaient été assignés par la Direction pour prendre leurs postes pendant le week end, ont appelé quasi concomitamment le cadre de nuit pour annoncer qu’ils étaient placés en arrêt maladie.

Le service des urgences se retrouvait ainsi privé de la totalité de ses personnels et si rien n’était fait il aurait dû fermer.

Devant cette situation, et considérant l’existence d’un risque grave pour la santé publique, les services de l’état ont procédé à la réquisition d’un nombre suffisant de personnels du dimanche 26 au matin au jusqu’au lundi 27 au soir afin de garantir aux chalonnais la prise en charge en urgence si nécessaire. Conformément à la loi, ces réquisitions sont remises en mains propres par les forces de l’ordre. Cette procédure exceptionnelle garantit, lorsque les autres solutions sont épuisées, le fonctionnement minimal de notre service d’urgences et du SMUR.

En parallèle, la Direction de l’établissement a à nouveau reçu les personnels grévistes pour une séance de négociation le samedi 25 mai et elle les reverra lundi 27 mai. Elle souhaite trouver une issue favorable à ce mouvement.

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche