Chalon sur Saône

Une Chalonnaise se tatoue le Pont de Bourgogne pour ne pas oublier sa ville natale

Une Chalonnaise qui rêve de partir à l'étranger, d'ici quelques années, se tatoue le Pont de Bourgogne pour ne pas oublier sa ville natale. Plus de détails avec Info Chalon.

Lors de la journée Portes Ouvertes de l'association Chalon-sur-Saône Québec, samedi après-midi, à la Maison des Associations, dans l'Espace Jean Zay, situé au 4 Rue Jules Ferry, Info Chalon a fait la connaissance d'Anne, mère de deux enfants.


Cette dernière nous explique vouloir quitter la France pour le Canada.


«D'ici 3 ans», précise-t-elle.


Amoureuse de la culture québécoise, tout comme sa fille, venue avec elle lors de cette journée, Anne a décidé de marquer son attachement à Chalon-sur-Saône, en se faisant tatouer un monument emblématique de la ville de Nièpce : le Pont de Bourgogne.


Chaque année, plus de 5000 Français quittent l'Hexagone pour le Canada et environ 150 000 de nos compatriotes vivent dans ce pays, nous explique Georges Pierre, président de Bourgogne Québec.


«Et c'est compter sans les clandestins français», chuchote-t-il.


Depuis quelques années, le Québec est devenu un nouvel eldorado pour les Français et c'est un pays qui «offre beaucoup d'opportunités professionnelles», précise Georges.

 

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche