Chalon sur Saône


Le public de Saint-Martin de Laives conquis par Mandol’in Echo et ses invités

La Fête de la Musique, qui avait lieu cette année le vendredi 21 juin, a joué les prolongations avec le concert donné deux jours plus tard par l’ensemble à plectres chalonnais Mandol’in Echo en l’église Saint-Martin de Laives.

En ce premier dimanche d’été Serge Pernot, le président de l’association « Les Amis de Saint-Martin de Laives », et Josiane Blavier, la directrice de Mandol’in Echo, ne dissimulaient pas leur satisfaction. Le concert organisé au profit de la restauration de l’église de Saint-Martin de Laives venait de s’achever sous le signe de la réussite. Quoi de plus normal quand on connait la renommée grandissante de cet ensemble de mandolines, mandoles et guitares. Le cadre exceptionnel et le côté intimiste du lieu ont permis aux musiciens d’exprimer leurs émotions et de donner libre cours à leur virtuosité.


Au programme un voyage pour découvrir la richesse culturelle musicale aux quatre coins du monde, notamment en Italie avec Le Carnaval de Venise de Niccolo Paganini, au Japon avec la célèbre chanson Yell, au Canada avec Stitches, un des tubes du jeune chanteur Shawn Mendes, mais également en Espagne avec le célèbre Recuerdos de la Alhambra de Francisco Tarrega et Canarios de Gaspar Sanz.


Pour son concert d’été Mandol’In Echo avait choisi de mettre la guitare à l’honneur en invitant deux instrumentistes de haut niveau, Rafael Hernandez Duarte et Honorine Mangin, tous les deux élèves d’Olivier Pelmoine au conservatoire à rayonnement régional de Dijon.
Rafael Hernandez Duarte a excellé en solo dans un répertoire d’Amérique du Sud avec des œuvres des compositeurs colombiens Gentil Montana et Jaime Alberto Romero, mais aussi brésilien comme Joao Pernambuco et argentin avec Ariel Ramirez.


Le jeune et talentueux guitariste colombien a interprété en duo avec Honorine Mangin, non moins talentueuse musicienne, La Vida breve, drame lyrique de Manuel de Falla, Cavatina de Stanley Myers et Milonga de l’argentin Jorge Cardoso… un savant mélange de rythmes et de mélodies qui a charmé et conquis les spectateurs venus nombreux en ce bel après-midi estival profiter également de la fraîcheur de l’église romane.

Une nouvelle fois, les musiciens de Mandol’In Echo, accompagnés de leurs amis guitaristes, ont montré qu’ils avaient énormément progressé depuis la création du groupe voilà juste cinq ans. L’ovation du public en fut le témoignage, et c’est sous un tonnerre d’applaudissements qu’ils interprétèrent en bis La Colegiala, une cumbia colombienne.


Rendez-vous est d’ores et déjà donné aux Chalonnais et Grandchalonnais pour la réplique de ce concert le samedi 23 novembre au Studio 70 à Chalon. Un rendez-vous à ne pas manquer.

Gabriel-Henri THEULOT

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche