Chalon sur Saône

235 000 euros pour le désamiantage et la réfection de l'école des Clairs-Logis

Ce mercredi, en fin de matinée, après s'être rendu à l'école de l'Est un peu plus tôt, le maire de Chalon-sur-Saône s'est déplacé à l'école des Clairs-Logis afin de s'enquérir de l'avancée des travaux. Plus de détails avec Info Chalon.

Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône, s'est rendu, vers 11 heures, ce mercredi matin, à l'école des Clairs-Logis, afin de s'enquérir sur l'avancée des travaux entrepris sur place. Des travaux commencés au début des vacances scolaires.


Il s'agit ici de désamiantage et de la réfection des toitures.


«Nous sommes dans la dernière tranche. Le chantier sera terminé début du mois d'août», nous explique le maire.


Concernant le désamiantage, une tâche délicate mais plus que nécessaire dans cet établissement qui accueille de jeunes enfants, le but est de remplacé le fibro-ciment amianté par un bac en acier équipé d'un feutre anti-condensation.


«Un chantier de désamiantage, c'est 200 % plus cher qu'un chantier classique», nous précise le maire.


Dans une autre partie du bâtiment, 10 jeunes missionnés par le Service Jeunesse de Chalon-sur-Saône, dans le cadre de Base Vacances, tous âgés de 16 à 17 ans, s'attellaient à la peinture.


Favorisant leur découverte du monde du travail sur des actions dirigées sur les quartiers et la Ville, le but de Base Vacances est de permettre à des jeunes d’exercer une activité rémunérée pendant les vacances scolaires en fonction des propositions faites par l’OPAC et les services municipaux, des travaux d’entretien, de réfection, de peinture, de nettoyage d’environnement et d’autres, ne nécessitant aucune compétence spécifique. Ici, en l'occurence, de la peinture à l'école des Clairs-Logis.L’encadrement est assuré uniquement par des professionnels.


Cette opération, entrant dans le cadre du dispositif «Ville Vie Vacances», est subventionnée par le Groupement d’intérêt Public Chalon Loisirs Animation (GIPCLA) de la Ville de Chalon-sur-Saône. Ainsi, une bourse de 75 euros est attribuée pour 5 demi-journées de travail et permet aux jeunes de réaliser un projet personnel ou collectif.


Sur les 135 propositions de missions, 115 dossiers de jeunes ont été reçus pour la période juillet-août.


«Chalon est une des rares villes à rétribuer ses jeunes pour des travaux qui profitent à tous», dit le maire, ravi du travail accompli par ces jeunes qui ne n'ont pas ménagé leurs efforts.


«C'est la première réfection de l'école depuis sa création dans les années 70», souligne le maire.


Valérie Maurer, adjointe au maire en charge des affaires scolaires, était également présente lors de cette visite à l'école des Clairs-Logis.


Coût total des travaux : 235 000 € TTC

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche