Chalon sur Saône

Laissez le temps du deuil !

Il y a parfois des moments où le droit et le devoir d'information doivent laisser place au respect. Le sentiment d'info-chalon.com

Apprendre la terrible nouvelle alors que vous vous trouvez vous-même avec vos enfants en train de vous amuser avec des amis, laisse parfois un goût amer. Le décès de trois gamins, de trois Chalonnais, de trois minots qui ne pensaient pas mal faire aux abords du lac des Prés Saint Jean, a plongé le Chalonnais dans le stupeur. Stupeur mais aussi voyeurisme comme dans chaque fait divers de ce niveau. Voilà, les rédactions dévalant depuis les boulevards d'Ile de France à la quête de l'info qui permettra d'alimenter la dernière rubrique entre deux accidents sur les routes des vacances et de vendre du papier et du clic. 

Bien évidemment qu'il faut informer, bien évidemment que les médias doivent faire leur job mais il appartient à chacun de respecter le temps du deuil, dans une famille meurtrie à jamais. Peut être que le drame aurait pu être évité ou peut-être pas car le risque zéro n'existe pas si le caractère accidentel est confirmé bien évidemment, alors que l'enquête est en cours. Malgré toutes les précautions que nous pourrions prendre les uns et les autres, la fatalité peut frapper à tout moment, à tout instant. 

Saluons au passage les cagnottes mises en place localement et qui permettront de financer en partie les obsèques des enfants, saluons la mise en place d'un registre de condoléances en mairie de Chalon sur Saône, et accompagnons au mieux famille et amis dans ce terrible moment. 

Gilles Platret, maire de Chalon sur Saône, a souhaité prendre beaucoup de distance par rapport au drame qui a frappé Chalon sur Saône, et l'histoire du jour lui donne raison. Ne pas surfer sur un drame pour en engendrer un profit quelqu'il soit est gage d'un peu de sérénité... laissons le temps du deuil ! 

Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche