Châtenoy le Royal

Respect !

En cette journée du Souvenir de l’Armistice du 11 novembre 1918, ce mot se doit de représenter une grande résonance morale.

Respect pour celles et ceux qui sont tombés au Front durant ces quatre ans de Grande Guerre 14-18.

Respect pour celles et ceux qui ont toujours su honorer ce Souvenir depuis un siècle, qu’ils soient civils et militaires.

Respect pour celles et ceux qui savent porter haut et véritablement ces trois mots de la devise de notre Nation : Liberté, Egalité, Fraternité.

Respect à cet emblème qu’est le drapeau de notre France porté par des Anciens Combattants mais aussi en cette journée commémorative par un jeune châtenoyen.

Respect pour le geste civique dans notre République laïque ou chacun a eu le choix de participer ou non à la cérémonie religieuse organisée dans l’église, qui plus est en ce jour de St Martin.

Respect pour tous ceux venus saluer devant les deux monuments aux Morts de la commune que ce soit la police nationale, la gendarmerie, les représentants des associations, le diacre catholique de la Paroisse ou encore les parents d’élèves

Respect aux enfants des écoles, à leurs maitres, maîtresses ou directeurs qui ont su inculquer ce qu’est le devoir du Souvenir comme un remerciement à ceux qui sont morts hier, pour leur liberté d’aujourd’hui.

Respect aux musiciens de l’Harmonie-Banda de Châtenoy-le-Royal qui ont apporté la justesse nécessaire au recueillement d’une telle cérémonie commémorative en y ajoutant une touche d’espérance.

Respect à tous les élus présents et qu’elles que soient leurs sensibilités politiques , autour de Madame le Sénateur Maire, Marie Mercier, qui a bien fait ressentir la nécessaire prise de conscience d’oeuvrer et de vivre pour la Paix ou encore au Président du Conseil départemental, André Accary accompagné des Conseillers départementaux du canton, Isabelle Dechaume et Vincent Bergeret. A noter la présence de Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône.

Puissions-nous encore très longtemps avoir le respect de la souffrance engendrée par des conflits souvent liés à l’ambition démesurée des hommes ou parfois d’un seul homme.
Nous avons vécu ce matin du 11 Novembre 2016 un grand moment de Respect mutuel dans ces moments troubles que notre pays a pu vivre il y a un an ou que le monde peut vivre actuellement, en se rappelant peut-être ces trois phrases extraites du Credo de la Jeune Chambre Economique Internationale :
« Nous croyons :
Que la fraternité humaine transcende la souveraineté des nations,
Que la personne humaine est la plus précieuse des richesses,
Et que servir l’humanité constitue l’oeuvre la plus noble d’une vie. »

JC Reynaud

Météo locale

Recherche

Mode et beauté