Châtenoy le Royal

Anais Balaguer et Jérémy Perrin, deux nouvelles ceintures noires

Pour terminer la saison en beauté, les judokas des Arts Martiaux de Châtenoy-le-Royal ont reçu deux nouvelles ceintures noires faisant ainsi une saison avec l’élévation de trois ceintures noires

Quand vous êtes profane en la matière c’est toujours impressionnant de découvrir le rituel de la remise d’une ceinture noire. Un geste symbolique mais qui montre combien il est important pour un judoka. Fort d’une progression au travers des différentes couleurs de ceinture, le judoka se voit ainsi l’honneur de transmettre aux autres cet Art Martial.

Deux d’entre eux, enfants du club des Arts Martiaux de Châtenoy-le-Royal, se voyaient remettre dimanche dernier 11 juin 2017, par leur professeur Laurent Petit, cette ceinture noire conquise à force de volonté et de passage de katas et autres compétitions.

Honneur aux filles avec Anais Balaguer qui aura 18 ans le 20 juin prochain et passe le bac S au lycée Hilaire de Chardonnet. Issue d’un famille de judokas au sein du club Châtenoyen, sa maman Delphine est secrétaire du club, ses deux frères Arthur (ceinture noire) Lucas (ceinture bleue) et son père (ceinture verte), c’est dire qu’elle est tombée dedans toute petite. Elle a obtenu le Kata en octobre avec Anne Laure Chamberland (dernière et troisième ceinture de la saison). Toujours disponible pour participer aux championnats de judo, malgré une concurrence importante dans sa catégorie, elle a participé aux demi-finales du Championnat de France cadettes l'année dernière. « Seule fille de sa génération au club elle a persévéré en s'entrainant dure avec le cours adulte pour obtenir le précieux sésame. Sa motivation a également été de suivre le parcours des athlètes français qui ont été pour elle de beaux exemples de dépassement de soi. Ma fierté en temps que « prof » c'est sa technique judo, elle a la capacité de réaliser de belles techniques et de marquer de magnifiques Ippons. » a souligné Laurent Petit.

Concernant Jérémie Perrin, il aura 30 ans en aout, c'est le plus jeune licencié au club puisqu’il a été la mascotte du club (tout petit) a l'époque de Franck Andrieux célèbre entraineur au club, d’ailleurs présent à la cérémonie. Il était apparu en kimono dans un sac de sport pour un spectacle de judo. c'est peut être cela qui lui a donné le gout de la scène, puisque Jérémie est comédien et metteur en scène, il donne également des cours de théâtre. Son père est Michel le président du club, également issu d'une famille de judokas, ses deux frères Guillaume et Laurent (respectivement ceinture noire et marron). Apres avoir arrêté le judo pendant quelques temps il s'est remis à l'entrainement. Ce qui a fait dire à Laurent Petit : « Il a passé ses katas avec moi même il y a 2 ans. Jérémie n'est pas un compétiteur dans l'âme mais pratique plutôt le judo pour l'aspect loisir. Il s'est néanmoins pris au jeu de la compétition, un peu étourdi au départ, il s'est aguerri au fil de l'entraînement notamment sur le newaza (travail du judo au sol). »

Deux judokas qui communique leur bonne humeur mais aussi très impliqués dans l’association, toujours présents pour donner un coup de main et participer aux diverses activités proposées au club. Ceci a valu quelques instants d’émotion de la part du Président, fier de ses judokas et de son fils particulièrement. Un bon moment de chaleur humaine sous les voutes surchauffées du dojo châtenoyen.

JC Reynaud

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche