Châtenoy le Royal

Un gîte battant pavillon Didier et Isabelle Pommey pour les routards de tout acabit ouvrira début novembre à Corcassey

Niché au beau milieu du hameau de Corcassey (commune de Châtenoy-le-Royal), un gîte (près de 100 m2 comprenant toutes les commodités sans jamais se noyer dans le superflu), enfanté par Didier et Isabelle Pommey, est dans ses starting-blocks. Début novembre il en ira tout autrement, puisqu’il entrera en fonction. Avis aux amateurs de quiétude et de contacts rassérénants en quête d’un ailleurs forgé par l’authenticité, bonifié en temps opportun par les liens avec les vignerons et les producteurs locaux.

 « ...vous serez reçus comme des amis .»

Explorateurs assoiffés de migrations occasionnelles, et coureurs à pied devant l’Eternel, Didier et Isabelle mettent à disposition un habitat revu et corrigé par leurs soins dix-huit mois durant, au sein duquel l’avalanche de couleurs ne peut être assimilée qu’à un hymne à la joie. A la vie dans toute l'acception du terme. A son prochain. Au relationnel dénué de fard, imbibé de véracité. La halte des voyageurs, c’est son nom, affiche sans ambiguïté son pedigree. «Nous enfilons désormais un nouveau costume, celui d’accueillants, après être depuis de longues années, des accueillis. Cette maison que nous aurions très bien pu appeler La maison jaune, le musée du troquis ou le temple des 1000 bouddhas, est le reflet de nos inspirations, de nos itinérances régulières et de notre appétence pour les rencontres singulières. Entre clients, pèlerins, randonneurs, cyclosportifs, touristes, notre marque de fabrique sera l’accueil et le bien-être. N’hésitez pas à venir visiter ce camp de base d’une grande Zénitude situé à l’orée de la forêt de Givry, vous serez reçus comme des amis. Je complète ces propos en soulignant que nous avons envie que ce lieu devienne sur le territoire du Grand Chalonnais, un véritable rendez-vous des cyclos, des routards, des voyageurs issus de toutes les communautés itinérantes », indique Didier

Quatre chambres où il fera bon s'évader lors de ses rêves favorisés par une approche ad hoc

Les choses sont claires comme de l'eau de roche, quiconque éprouvera l'impérieuse nécessité d'écrire une histoire puis de la partager se verra coopter par les maîtres des lieux. Outre, liste non exhaustive, un accueil vtt, une cuisine ouverte sur le séjour, la salle de bain, quatre chambres garnissent le gîte entre autres, dignes reflets du fruit des diverses expériences du couple. L'une est consacrée à l'Afrique, une autre à l'Asie, et les deux pièces restantes, à l'Inde et aux Andes. De quoi sombrer dans les bras de Morphée en se frisant les moustaches, avec surtout un réveil des plus exotiques pour peu que le marchand de sable réalise un de ses tours de passe-passe dont il a le secret...A eux deux Didier et Isabelle totalisent une trentaine de pays tutoyés de la pointe de leurs orteils. C'est une façon consensuelle de rendre ce qu'ils ont connu, et notamment au Pérou et au Laos, les deux destinations emportant tous leurs suffrages. Il est même prévu d'instaurer des soirées à thème, basées, par exemple, sur la lecture, mais pas uniquement sur cet aspect-là. Il faut dire qu'avec les ouvrages « Courir le monde » (2010), et «La vie au bout des pieds » (2014), le maître de céans aurait largement de quoi alimenter les débats. Son troisième ouvrage consistera en un nouveau récit de voyage, dans le cas présent braqué sur Saint François d'Assise. Autrement, les Châtenoyens caressent au moins deux desseins pour 2018 : deux semaines en Colombie, ainsi que le marathon de New York. Capitaliser des bienfaits humains, encore et toujours ! « On arrêtera de voyager le jour où on ne sera plus curieux », avertit Didier. Ce n'est visiblement pas demain la veille...

 

Tous renseignements à cette adresse : haltedesvoyageurs@gmail.com

 

Michel Poiriault

poiriault.michel@wanadoo.fr

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche