Châtenoy le Royal

Rémouleur-affûteur frais émoulu, Patrick Grandemange réhabilite un métier tombé en désuétude pour son plus grand plaisir…et peut-être le vôtre !

Cela faisait quelques mois que ça lui trottait dans la tête, et à 53 ans le Châtenoyen Patrick Grandemange a entamé après maturation une reconversion professionnelle qui lui sied comme un gant. Diplôme en poche de rémouleur-affûteur itinérant, il se déplace depuis peu au gré des manifestations, chez les particuliers, et peut recevoir chez lui. Mais ce n’est pas tout, puisque cet homme aux compétences élargies a également la capacité d’agir pour ce qui a trait aux travaux de bricolage et à l’entretien d’espaces verts.

Un travail d’orfèvre

Activité surannée, celle d’affûteur-rémouleur itinérant ne compterait selon le nouvel impétrant que deux personnes dans le secteur officiant à ce titre, l’autre étant à Authumes (à côté de Pierre-de-Bresse). C’est dire si la concurrence ne saurait être qu’une vue de l’esprit ! Mais pourquoi s’être glissé dans la peau d’un artisan-« redresseur de torts » en ne jurant que par les fines lames ? «Car c’est un métier d’antan, qui revient en plus, écologique, étant donné que dans notre société on jette tout. Les gens aiment par exemple garder les ciseaux, refaire l’affûtage de certains outils. Les couturières, par exemple, ne trouvent plus personne. Il y a une double valeur, sentimentale et financière », assure-t-il. Pour que le désormais micro-entrepreneur puisse exercer en parfaite légalité, il a dû partir trois semaines au mois de février dans le Gers, à Beaumarchés, au Centre de formation F.C.T.V. Là-bas, en compagnie de quatre autres postulants issus des quatre coins de France, Patrick Grandemange a eu droit à un apprentissage de cent vingt heures entre la théorie et la pratique. Cerise sur le gâteau : le récipiendaire obtint 20/20 en pratique, consécutivement à des épreuves à réaliser à l’aide de cinq outils tirés au hasard. Du jamais vu d’après ses dires ! C’est beaucoup plus technique qu’il n’y paraît au premier abord, le respect des angles de coupe du matériel employé évoluant forcément en fonction des professions, et ne doit absolument pas être pris à la légère, sous peine d’avoir un résultat quelque peu piteux…

 

Une liste d’interventions longue comme le bras

Suite à son adoubement dans le milieu qui est maintenant le sien, Patrick, mobile et autonome, a battu le fer pendant qu’il était chaud, entrant rapidement de plain-pied dans la réalité. Lui qui a aussi suivi un enseignement d’une semaine à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Région Bourgogne sise à Chalon-sur-Saône, adore son  nouveau statut. Quelles qualités posséder pour ouvrager dans les règles de l’art ? « Il faut surtout de la précision, de la patience, de la méticulosité. C’est pointu comme boulot », atteste celui qui est doté d’une pierre à eau, d’une ponceuse à bande avec un feutre pour le polissage, d’un touret pour ciseaux avec pierre diamant, et d’un lapidaire réservé aux peignes affectés aux espèces bovines et équines. Ainsi équipé, le néo-artisan s’adresse aux professionnels et aux particuliers. Grand est son champ d’action, et plus tard il verrait d’un bon oeil la vente de couteaux artisanaux français !

  • Cuisine (différentes sortes de couteau, ciseaux ménagers ou de couture, sécateur à volaille, couperet, feuille, couteau robot ménager)
  • Au jardin (sécateur, hachette, serpette, coupe-branche, coupe-bordure, taille-haie, cisaille à haie, lames de débroussailleuse, de tondeuse, chaîne de tronçonneuse)
  • Au poil (ciseaux de coiffure, de toilettage, peigne de tondeuse, coiffeur, toiletteur, peigne de tondeuse à destination des populations équines et bovines
  • A l’atelier (ciseau à bois rouge, fer de rabot, lame de scie circulaire, scie circulaire carbure, scie égoïne)
  • Divers (dérouillage, polissage)

 

Il a le don d’ubiquité !

Et, ce qui ne gâte rien loin s’en faut, le faiseur de choses qui retrouvent de leur superbe est enclin à la plaisanterie, volontiers taquin, mais surtout inféodé à la respectueuse et enrichissante relation humaine. Conseiller ses clients fait donc naturellement partie de son mode opératoire. D’ores et déjà on peut s’en remettre à ses facultés dans les lieux suivants :

  • chaque premier mercredi du mois sur le marché de Châtenoy-le-Royal
  • chaque troisième samedi du mois sur le parking du Carrefour Market de Châtenoy-le-Royal
  • chaque premier jeudi du mois sur le marché de Buxy
  • chaque premier dimanche du mois à la brocante de Givry
  • il sera par ailleurs les samedi 19 et dimanche 20 mai prochains aux portes ouvertes du GAEC Du Grand Coppis à Châtenoy-le-Royal

L’affûteur-rémouleur, qui répond d’autre part présent pour du bricolage et la maîtrise de la végétation,  reçoit de surcroît en son domicile de Châtenoy-le-Royal, au n°80, Rue de la Liberté, et est susceptible de se rendre chez les quémandeurs du Chalonnais, à condition qu’il y ait un minimum de 25,00 euros de travaux à effectuer.

 

La prise de contact

Au 07.89.42.82.52, ou à cette adresse : pgrandemange71@gmail.com

                                                                                             Michel Poiriault

                                                                                             poiriault.michel@wanadoo.fr                    

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche