Châtenoy le Royal

Le Maire maintient un fonctionnement serré tout en programmant des projets

Vincent Bergeret, maire de Châtenoy-le-Royal a fait un point au terme de six mois de mandat et dans une perspective 2020.

Rappelons que Vincent Bergeret, maire actuel de la commune de Châtenoy-le-Royal a été mis en place dans sa fonction le 23 octobre 2017, suite à la décision prise par Marie Mercier de continuer uniquement sa fonction parlementaire de Sénateur de Saône-et-Loire, conformément à la loi sur le non cumul des mandats.

Six mois après son installation à la tête de la commune, Vincent Bergeret a tenu à faire un point dans la perspective restante du mandat jusqu’en 2020 :
«  Je tenais à cette rencontre aujourd’hui afin de confirmer, et nous l’avons vu avec les différents chapitres liés au Débat d’Orientation Budgétaire et au vote du Budget, que nous tenions, l’équipe municipale en place, au maintien du fonctionnement voulu par Marie Mercier et toutes les grandes décisions prises le sont avec le Bureau de façon unanime.
Malgré la difficulté que nous avons de la réduction des dotations, nous n’avons pas voulu d’augmentation d’impôts. Nous venons encore d’être notifié ce jour ( nldr :25 avril 2018) d’une réduction de 25 000 € sur la dotation liée au fonctionnement. Les chiffres parlent : en 2014 nous recevions 687 000 € de dotation de fonctionnement de la part de l’Etat; en 2017 nous en sommes à 305 000 €. Il nous faut donc gratter sur tout , mais on commence à arriver à l’os.
C’est énormément de travail de la part de tous, élus comme personnel communal, pour faire un ensemble de petites économies. Dernière exemple en date que nous verrons apparaitre sur nos factures d’énergie, l’éclairage du gymnase transformé en led. »

Bien évidemment le Maire, assisté de sa Directrice Générale des Services, Marie-Laure Brochot, ont été clairs dans les chiffres avancés :
« Nous avons des dépenses incompressibles pour lesquelles il nous faut parfois subir, comme le SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) qui tous les ans nous applique systématiquement 3% de supplément, aujourd’hui ce service coûte à la commune 257 000 €.
Par ailleurs il a fallu appliquer la Loi concernant la compensation de l’augmentation de la CSG au 1er janvier 2018, tout en ayant à subventionner le fonctionnement du CCAS Arc-en-Ciel dont les augmentations sont nécessaires pour assurer son rôle social.
Malgré tout nous avons maintenu le niveau de la section fonctionnement. Pour exemple en 2014 cela représentait 5 293 000€, en 2017, elle est de 5 254 000€. Beaucoup trop d’économies sont demandées aux collectivités locales.
Notre masse salariale, charges comprises, n’est pas à mettre en cause. Actuellement nous avons 88 personnes, équivalent temps plein, sur la commune et y compris le CCAS, et nous sommes très largement en dessous des strates de communes équivalentes en cout par habitant.
Nous avons réussi à revoir tous les taux de prêts ce qui permet ainsi de réduire la dette, aujourd’hui nous avons une moyenne des taux à 1,92 %. Des efforts sur le fonctionnement qui font que l’endettement par habitant a été réduit. Quelques chiffres en 2014 l’endettement était de 1065 € par habitant; en 2017 il est de 992 €.

Puis arrivant sur la partie investissement, le maire de Châtenoy-le-Royal, fait part de sa satisfaction de voir près de 80% du programme prévu, réalisé à ce jour :
« Nous allons surtout mettre l’accent sur la voirie en terminant les travaux avenue Camille St Saens et rue Messager, ainsi que du coté de la rue de la Liberté. C’est très clair là aussi, nous voulons réduire fortement le transit qui se fait par ces quartiers. Il est un risque de dangerosité du fait de l’intensité du trafic et d’excès de vitesse, voir ne non respect de la signalisation.
Nous allons mettre en place des plateaux pour dissuader et obliger le trafic à se reporter afin d’utiliser la route allant de Chalon sur Mercurey ou la Cote chalonnaise en prenant le « barreau » reliant la RD 978 à la D 69, route de Givry. Notre Police Municipale, qui est désormais équipée d’une jumelle, a fait des contrôles et continue à le faire.

A plus long terme le maire a fait part de deux projets qui sont actuellement au stade de réflexions communes, un aménagement paysager de la place du Marché et la construction d’une résidence Seniors.
« Ces deux projets sont au stade de la réflexion car ils engagent des interrogations. Pour la place du Marché nous souhaitons voir un autre visage de ce lieu qui a une forte activité, lequel fait un peu triste dans notre paysage châtenoyen. Nous négocions avec la co-propriété, dont nous faisons partie en tant que propriétaire du local de La Poste, pour une cession symbolique de la place par elle même et de ses abords. Nous sommes dans un coeur de ville qui a besoin d’un autre aspect visuel.
Pour la Résidence Seniors nous réfléchissons avec prudence sur le choix à retenir dans sa conception. Nous le ferons sur une partie du stade Guenot pour mieux situer, vers la toute nouvelle mini-crèche. Avec une proximité d’accès pour les commerces, la bibliothèque, le centre médical, etc…. Nous ne voulons pas d’une grosse structure à étages et nous allons visiter des réalisations pour nous donner une idée. C’est un service supplémentaire que nous voulons apporter à nos seniors, surtout celles et ceux qui se retrouvent seules et parfois isolés. »

Propos recueillis par J-C Reynaud

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche