Châtenoy le Royal

A.M.C. a mis le feu à la salle des fêtes !

France Gall et Johnny Hallyday peuvent reposer en paix, transmission et relève assurées par les ateliers d’Accordéons, Musiques et Chants.

Dans une salle des fêtes pleine comme un oeuf, en présence du maire Vincent Bergeret accompagné de son épouse et deux adjointes Patricia Fauchez et Jeanne-Marie Martin ainsi que le maire d’Oslon, les ateliers de l’association présidée par Johann Meunier ont su faire revivre, l’espace d’une soirée intense, la mémoire de deux grands interprètes de la chanson française et pas des moindres s’agissant de Johnny Hallyday et France Gall, tous deux disparus on le sait. 

Un concert qui était dans la tête de Sandrine et de Gilbert Digon, qui a pris encore plus ampleur lors du décès des deux chanteurs, pour aboutir à ce superbe concert de ce samedi 19 mai 2018.

Bien sur il est facile d’employer des qualificatifs pour faire comprendre combien un tel concert à de de la valeur musicale, mais cela ne suffit pas pour donner la sincérité du ressenti de ceux qui ont eu ce privilège de pouvoir l’entendre.
Un travail dirigé par des vrais professionnels ne peut que donner de l’intensité à la qualité qui ressort de ces deux parties d’un programme, entièrement dédiées à « Johnny et France Gall », avec cependant un clin d’oeil involontaire pour Maurane et sa « Serveuse automate » magnifiquement interprété par Odile et Marie. Il est évident qu’il faudrait citer toutes celles et tous ceux qui de façon individuelle ou a travers les ateliers de The Voice Band School ou du Choeur Studio Live, ont chanté, dansé et joué pour rendre un véritable hommage à ces deux grands chanteurs.

C’est une véritable performance musicale que l’association Accordéons, Musiques et Chants a offert à son public venu du Grand chalonnais, preuve que cette association est une référence en matière musicale, sans doute et même certainement par le fait à ces musiciens que sont Christophe Berthenet, Joseph Bijon, Clément Drigon, Fabrice Poulalier, Sandrine et Gilbert Drigon. Un salut aussi aux techniciens de la régie Son et Lumières, des hommes de l’ombre qui mettent en avant tous les chanteurs et musiciens.

Alors oui, comme tous les spectateurs présents, j’ai répondu par une standing ovation au terme de ce concert parce que mes « Tendres années » me sont revenues en mémoire, lorsque du haut de mes presque « 20 ans » j’écoutais Johnny à ses débuts sur cette place de la Nation à Paris. je me suis dit que j’avais « Envie » de « Vivre pour le meilleur », que ma « Déclaration d’amour » était effective « Evidemment », que j’étais « Un garçon pas comme les autres », que peut-être ce « Requiem pour un fou » m’a fait comprendre « Qu’un jour viendra » j’aurais en moi « Quelque chose de Tennessee », vous savez « Cette volonté de prolonger la nuit, ce désir fou de vivre une autre vie, ce rêve en nous ».
Vivement le dimanche 4 novembre 2018 pour entrer au « Paradis de nos chanteurs », ce sera une autre rêverie, juste histoire « d’Allumer le feu ».

JC Reynaud

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche