Châtenoy le Royal

48 dons de sang pour cette collecte estivale

Une collecte qui a mobilisé majoritairement des femmes malgré la forte chaleur de ce dernier lundi de juillet 2018 et vu l’arrivée de quatre nouveaux donneurs.

Période de congés veut aussi dire risques supplémentaires qui vont nécessiter un apport de poches de sang afin de soigner, voir sauver des vies, suite à des accidents de la route, des activités de toutes sortes pratiquées hors d’un cadre habituel, parfois mal préparées.

Tous les jours les faits divers annoncent accidents ou catastrophes, nécessitant des interventions médicales souvent importantes et qui, pour bon nombre, ont besoin de transfusions sanguines. Des interventions qui s’ajoutent au quotidien existant en besoins de sang, pour des malades dont cela reste un moyen de survie.

48 donneurs pour cette collecte

Les Amicales du Don du sang bénévole, comme peut l’être celle de Châtenoy-le-Royal, une parmi tant d’autres sur le territoire, ont pour rôle de motiver leur environnement à venir donner son sang lors des collectes organisées en liaison avec l’Etablissement Français du Sang et ses équipes médicales, mais aussi d’être aux cotés des donneurs en leur préparant une collation salutaire après le don.

Des collectes qui interviennent régulièrement à des périodes de l’année, dont ce dernier lundi de juillet 2018 a vu sa collecte estivale se réaliser dans les locaux du Centre Berlioz, attenant à la Bibliothèque Municipale.

Ce sont 48 donneurs qui sont venus faire ce geste qui sauve. Donneurs de tous âges, de 18 à 70 ans, avec une tendance pour cette collecte de l’été, une participation féminine très importante. Une collecte qui a satisfait les bénévoles de l’Amicale du Don du sang de Châtenoy-le-Royal, chère à sa présidente Christiane Tremoy, de retour de vacances avec un nouveau look.

Des nouveaux donneurs motivés

Parmi ces 48 donneurs, quatre donnaient pour la première fois. Nous sommes allés à la rencontre de deux d’entre-eux afin de connaître leurs impressions sur un tel geste de citoyenneté.
Parole à Isabelle, une femme quarantenaire restant discrète et demeurant à Châtenoy-le-Royal : «  Cela fait des années que j’y pensais, à chaque fois j’hésitais à franchir le pas et finalement cela se passe bien. Pas et plus d’appréhension et si j’avais un conseil à donner, n’hésitez pas à passer la porte, c’est tellement important pour aider d’autres personnes dans une époque ou l’altruisme est souvent laissé de coté. »

Quant à Manon ( à droite sur la photo), 18 ans, chalonnaise et BAC ES en poche, voulant préparé un BTS de Tourisme, sa vision est désormais claire : « Je suis venue grâce à mon amie Esther qui a déjà donné une fois. C’est vrai j’avais un peu peur, mais j’avoue n’avoir aucun regret, bien au contraire car je sais que c’est un geste important qui peut sauver une vie. Alors je dirais à d’autres jeunes comme moi : n’hésitez pas. » 

Des propos confirmés par Esther 18 ans également pour qui cela était le deuxième don et se dirigeant vers l’Ecole d’infirmière de Montceau pour la rentrée : «  Ce n’est rien à faire comme geste et que ceux qui peuvent le donner le fassent car cela est nécessaire. »

JC Reynaud

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche