Autre opinion

Septembre 2018 : une rentrée écolo ?

Une libre opinion donnée par le Père Jean-Robert Courtot, Vicaire épiscopal et curé de la Paroisse du Bon Samaritain en Chalonnais sur l’engagement écologique.

« Ces jours-ci, suite à la démission de Nicolas Hulot, on a parlé du Ministère de l'écologie comme un ministère « impossible » reprenant les mots de M. Poujade.

Le Pape François a institué le 1er septembre 2015, une « journée mondiale de prière pour la Sauvegarde de la Création ». Il a été suivi par la communauté anglicane. Il suit ce qui se fait depuis 1989 chez les orthodoxes, à la même date. Sans doute que cette journée de prière passe trop souvent inaperçue !

Cela m'a donné l'idée d'aller lire les messages papaux et de vous en donner quelques éléments. Ceux-ci puiser dans l'encyclique « Laudato si » comme dans une véritable mine.
Le pape traite dans un même ensemble la question de la pauvreté : « ceux qui sont les moins responsables des changements climatiques sont les plus vulnérables et en subissent déjà les effets »; l'usage désordonné des biens donnés à tous, la reconnaissance envers Dieu qui nous a laissé « une maison commune : la terre » .

La crise écologique s'enracine dans une crise morale et spirituelle.
Dans le message de 2015, il y a cette très belle expression « vivre la vocation de protecteurs de l'œuvre de Dieu est une part essentielle d'une existence vertueuse ».
Dans le message de 2016 retenti un appel à la conversion. Cet appel à la conversion passe par un examen de conscience. Le premier pas est de « reconnaître le monde comme un don reçu de l'amour du Père, ce qui a pour conséquence des attitudes gratuites de renoncement et des attitudes généreuses ».
Traditionnellement dans le sacrement de la confession, on passe de l'examen de conscience, au repentir et au ferme propos de changer de vie. Le Pape donne des détails : faire un usage raisonnable du plastique et du papier, ne pas gaspiller l'eau, la nourriture et l'énergie électrique, de trier les déchets, de traiter avec soin les autres êtres vivants, d'utiliser les transports publics, de partager le même véhicule etc .
On reprochait souvent à la pensée chrétienne d'être uniquement tournée vers l'Homme. Or nous savons que l'homme vit en étroite relation avec la terre et les autres vivants. Il reprend la très belle formulation de Laudato si: « à cause de nous des milliers d'espèces ne rendront plus gloire à Dieu par leur existence et ne pourront plus nous communiquer leur propre message » (N°33)
2017 :
« L'objectif de notre prière est de changer notre manière de percevoir le monde afin de changer notre relation avec le monde. »
2018 : notre sœur l'eau !
En employant « sœur eau », le Pape François rejoint l'intuition de St François d'Assise. L'eau : élément si simple et si précieux.
L'accès a l'eau potable est un des droits fondamentaux des humains qui leur est parfois dénié. « Ce monde a une grave dette sociale envers les pauvres qui n'ont pas accès à l'eau potable, parce que c'est leur nier le droit à la vie, enraciné dans leur dignité inaliénable ».

Bonne rentrée !
Père Jean Robert Courtot

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche