Châtenoy le Royal

11 novembre 2018 : les châtenoyens se sont souvenus en nombre

Quelle plus belle façon de rendre hommage aux Morts, blessés, mutilés de la Grande Guerre que de répondre présent devant les Monuments aux Morts de la commune.

Premier hommage devant le Monument du cimetière ou là, à quelques mètres de ce dolmen mémorial, reposent quatre soldats de cette guerre de 1914 - 1918. Quatre parmi près de la cinquantaine énoncée ensuite par les enfants de l’école Berlioz,au nom de tous enfants de chaque groupe scolaire de la commune, après avoir lu le message de l’Union Française des Anciens Combattants, dans lequel il est dit : « Souvenons-nous de ce courage et cette abnégation des Anciens tombés au Champ d’Honneur pour un idéal de paix, de liberté et de fraternité. »

Des mots que l’on retrouvera dans le message du Président de la République, lu par Madame le sénateur Marie Mercier : « Souvenons-nous qu’ils ne sont pas morts en vain. Il nous faut célébrer la Paix car nous sommes la conscience de notre Histoire et que la vigilance nous inspire le souvenir de la Grande Guerre. » Geste symbolique de Madame le sénateur, la lecture des Morts pour la France en 2018 lors d’opération extérieures au territoire.

Pour Monsieur le Maire, Vincent Bergeret, les mots ont été tout aussi forts, un véritable appel à la Paix : « Honorons la mémoire de 52 Châtenoyens qui, en 1914, partaient à la guerre, pour rejoindre d’autres hommes venus de tous les continents et défendre notre Pays dans les tranchées. La France a payé un lourd tribu. Nous nous devons de faire perdurer ce souvenir car nous en sommes les dépositaires. Aujourd’hui l’Europe a su faire cette volonté de paix. Cette paix se construit, se nourrit et se protège. C’est ensemble que nous parviendrons à renouveler la prospérité. La responsabilité, qui est notre, est de le rappeler aux jeunes générations. Le seul combat qu’il nous reste à mener est celui de la transmission. »

Une cérémonie émouvante, ponctuée par la musique donnée par l’Harmonie -Banda de Châtenoy-le-Royal, dont une vibrante Marseillaise reprise par le public, les enfants des écoles et les élèves du collège Aragon. Ces derniers interprétant la chanson de Florent Pagny « Le soldat » dont les paroles ramène à ce souvenir Centenaire : «  A l’heure ou la nuit passe, au milieu des tranchées, le froid me pique et me glace et j’ai peur de tomber … mais je suis un soldat.».

Un public nombreux pour cet hommage du Centenaire : Madame la Vice Présidente du Conseil Départemental, Isabelle Dechaume; les représentants de la Gendarmerie Nationale, de la Base Pétrolière Inter Armes, du Général André Genot; les membres du monde combattant UFAC et FNACA, les associations châtenoyennes sportives et culturelles.
La commune a su ainsi transmettre ce Souvenir, symbole d’une Paix possible.

JC Reynaud

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche