Châtenoy le Royal

L’Office Municipal des Sports inquiet pour le sport de demain

Lors de son assemblée générale statutaire, l’OMS par la voix de son président, a une nouvelle fois lancé un appel pour la sauvegarde du Centre Médico Sportif sans médecins du sport à l’horizon, tout en s’inquiétant sur le bénévolat au sein des associations.

Une assemblée générale statutaire de l’Office Municipal des Sports (OMS) que préside Jean-Marc De Micheli, qui voyait la présence de Pascale Lepers, adjointe aux associations et Henri Lombard, adjoint aux Sports, tous deux représentant le maire Vincent Bergeret retenu par le Conseil Communautaire.

lLe président de l’OMS a tenu remercier tous les acteurs qui permettent le bon fonctionnement de l’office : « Je tiens particulièrement à remercier Monsieur le Maire qui prend le temps de nous écouter; aux élus pour leur disponibilité ainsi qu’au personnel de la Mairie et la disponibilité des services techniques. »
Des remerciements qui ont été en direction de ceux qui aident financièrement l’OMS : la commune, le Conseil départemental, le Comité Départemental des Médaillés du Sport, bien évidemment les partenaires et sponsors sollicités tous les deux ans pour la réalisation de la plaquette de l’OMS. Puis le président a tenu à remercier et à féliciter tous les présidents et dirigeants des clubs, ainsi que la commission des bénévoles qui aide et donne un coup de main sur de grosses manifestations des associations.

Le découragement des bénévoles

Le président a livré quelques réflexions : « Etre président reste une contrainte surtout avec des finances qui s’amenuisent et les associations doivent faire preuve d’imagination pour trouver des moyens. Ceci présente des risques au regard de l’investissement, d’autant que les Fédérations imposent des contraintes aux associations et aux municipalités, sans parler de l’obligation d’avoir des éducateurs diplômés, des arbitres, ou encore des feuilles de match dématérialisées. Tout ceci ne facilite pas la tache des associations et entraine un découragement des personnes susceptibles de devenir des bénévoles au sein des clubs. Comment imaginer le sport de demain sans les bénévoles ? Une réflexion doit s’engager avec les autorités du sport, sur la commune, dans la Communauté de Communes pour aider les associations dans leur fonctionnement. De conclure sur cette phrase du sage toulonnais Daniel Herrero « Un joueur phare c’est un joueur qui est la pour éclairer pas pour éblouir ». Une réflexion en direction d’un Secrétariat des Jeunesse et Sports ou l’accent est mis plus sur l’élite.

L’avenir du CMS en danger faute de médecins

Il aurait du appartenir à la secrétaire du Centre Médico Sportif (CMS), Marcelle Bernard de faire un compte-rendu d’activités. Faute de fonctionnement par manque de médecins du sport, le CMS n’a pas pu assurer les quelques 300 visites médicales qui ont eu lieu en 2017.
Là encore le président de l’OMS a lancé un appel : «  Pour l’année 2019 nous avons maintenu un budget pour le CMS. La venue des deux médecins en janvier 2019 pourrait (peut-être) permettre de voir le CMS se remettre en route sachant que ce type de visite médicale ne doit pas faire l’objet du remboursement de la Sécurité Sociale, c’est la raison du CMS qui prend en charge cette prestation données par les médecins. De plus les contraintes des Fédérations obligent de passer une visite auprès d’un médecin du sport pour l’obtention de la licence assurance. »
Il faut bien reconnaitre que cette situation n’est pas vivable pour les clubs dont certains ont eu du mal à démarrer leur saison. Un véritable Ouroboros, ce serpent qui se mord la queue.

Un monde associatif nécessaire

Il a appartenu à Henri Lombard, adjoint aux sports d’apporter les conclusions de cette assemblée générale : «  Au nom de la Municipalité je tiens à vous remercier pour le travail fait au sein de l’OMS. Nous avons une vie associative qui rend attractive notre commune et les nouveaux arrivants se renseignent sur cette vie avant de venir habiter à Châtenoy-le-Royal. En matière sportive, l’OMS est le lien entre la Municipalité et les associations sportives et de plus il est important de pouvoir compter sur l’équipe de bénévoles.
Quant au CMS nous avons beaucoup de regrets face au silence des médecins car c’est un service important rendu aux associations. Nous tenons à le voir se continuer et sachez que la Municipalité vous soutient dans cette démarche. Ce service doit vivre et nous maintiendrons la subvention en ce sens. »
Souhaitons que ces engagements soient entendus par le monde médical.

JC Reynaud

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche