Autre opinion

Et la fête de la Nativité dans tout cela ?

Ce soir ce sera pour les chrétiens la veillée de Noël, une grande fête religieuse par excellence mais à quoi fait-elle penser dans le monde d’aujourd’hui ?

Les frigos sont pleins ou vont l’être pour l’instant de l’holocauste, les sapins de Noël brillent de leurs milles feux, les rues ou avenues resplendissent de leurs lumières et les boutiques saturent, les autoroutes sont surchargées à en voir encore ce dernier week-end le long ruban des voitures ( d’un jaune un peu pâle), et tout ceci à cause d’une fête….. chrétienne, la fête de la Nativité !

L’histoire a fixé la date de cette fête au 25 décembre. Ce n’est pas sans un regard profane sur le solstice d’hiver ou se célèbre aussi Jean l’Evangéliste. Cet instant ou l’astre roi, au plus bas de sa marche solaire, franchi la porte des hommes pour reprendre sa course en direction de la porte des dieux du solstice d’été, avec la célébration, par les feux de Jean le Baptiste, entre autre.

L’Eglise a voulu se rapprocher de ce symbole païen que nous offre le cosmos, afin de fixer et célébrer la naissance de Jésus de Nazareth. Quelle naissance et quel renouveau ! Loin de tout ce confort que peut procurer une maternité, l’enfant étant déposé dans une mangeoire servant de berceau, au beau milieu d’une étable à Bethléem, ville d’origine de son père Joseph le charpentier, venu avec son épouse Marie pour y être recensés. A l’époque il fallait se déplacer pour cela, aujourd’hui des agents de recensement passent chez vous.

De cette histoire vraie que faut-il retenir ?

« Un enfant nous est né, un Christ nous est donné » chantent les chrétiens au soir de cette fête de la Nativité. Celui qui est le Christ, qui nous fera passer ce message fort « Aimez vous les uns, les autres », venait au monde dans une simple mangeoire, entouré par ses parents certes, mais aussi par de simples bergers, ces hommes souvent de pauvres erres à qui l’on confiait la garde des troupeaux. Cette crèche vivante vertu du dépouillement
Quel modestie face à celui qui est l’envoyé de Dieu sur terre !

Reprendre un chemin de vie

Il y a de quoi réfléchir, sans pour cela faire trop de prosélytisme, quand tout ce monde clinquant s’ébattra au soir d’un réveillon grassement avalé et arrosé, ou quand au matin s’éveillera l’enfant pour découvrir pléthore de cadeaux, alors que sans doute le voisin n’a pas pu s’acheter un petit bout de pain et que son enfant se contentera d’une mandarine dans sa petite chaussure.
Une fois de plus le paradoxe sera là, loin de ce que doit représenter pour une vie d’Homme, la paix et l’amour cette fête de Noël ! C’est l’occasion pour les chrétiens de reprendre leur chemin de vie et de Foi grâce à cette lumière de Noël. Pour continuer peut-être ce chemin qui mène à cette inaccessible étoile chantée par Brel, mais qui doit rester un but dans la vie pour un peu plus de Paix, de Tolérance, d’Amitié et de Fraternité entre les peuples.

La Nativité c’est avant tout cela !

JC Reynaud

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche