Châtenoy le Royal

Une soirée cabaret « Jazz à Châtenoy » ….. mais pas que !

Deux parties pour cette soirée cabaret jazz mais deux configurations différentes qui laissent encore une fois penser que la Musique est vraiment un Art libéral par nature.

Une nouvelle fois l’association Accordéon Musique et Chants de Châtenoy-le-Royal, avec l’aide de la Municipalité châtenoyenne, a su donner l’envie d’avoir envie …. de franchir les portes de la salle des fêtes Maurice Ravel, la bien nommée en matière musicale. Et le public ne s’est pas trompé en répondant présent, pour afficher complet autour des tables d’une salle transformée en cabaret d’un soir.

Quelques Châtenoyens certes, dont Monsieur le Maire, Vincent Bergeret accompagné de son épouse et de nombreux adjoints, particulièrement Patricia Fauchez adjointe à la Culture laquelle soutient cette action musicale, mais aussi un public extérieur tout acquis à la qualité musicale qui peut être transmise par les artistes du jour, et ce au cours des deux parties de ce concert jazz, mais pas que !

La fougue du trio ARK

Si je vous dis : « Waltz, Lines, Gront Trae, People Square, Celine, Orion, Steps, Hara ou encore Conscioussness », neuf titres composant cette première partie, tous arrangés, composés ou écrits par les trois musiciens de ce trio de jeunes que sont Clément Drigon à la batterie, Joseph Bijon à la guitare et Benoit Keller à la contrebasse. 

Des noms connus et qui se sont unis pour former le trio ARK, un nom a consonance scandinave, comme l’a été une grosse partie du programme présenté. Entre autre du jazz norvégien, pas banal, dont on a pas l’habitude d’entendre, ou les mélodies vous emmènent parfois loin dans le blues, mais aussi vous fait donner le rythme de votre pied comme le veut aussi le jazz. De la belle et bonne musique magnifiquement interprétée par ce trio ARK, lequel s’est vu confier une mission par le Centre Régional du Jazz en Bourgogne, basé à Nevers, en lui assurant des concerts comme à Beaune prochainement, Migennes, ou encore à Chalon-sur-Saône et surtout en étant dans le programme de jazz à Couches. C’est dire !

« In mémoriam » pour le groupe Heaven

Par contre pour la seconde partie si je vous dis Mary Cole comme chanteuse leader, Alain Polet à la guitare et au dobro, Christophe Drigon à la batterie, Joseph Bijon à la basse et Sébastien Vaivrand à l’orgue Hammond, vous avez ainsi la composition de groupe HEAVEN dont on sait, la aussi, combien la qualité d’interprétation est forte, parfois sensuelle et surtout émotive tant les artistes « se lâchent » dans leurs interprétations. Il faut être tout proche pour voir combien ils vivent et sont absorbés par la musique, que ce soit dans des compositions originales ou des titres connus de Eric Clapton, Stevie Wonder, Ruthie Fost, Lise Wright. Ou encore quand la voix de Mary Cole, vous transmet la pensée d’Aretha Franklin (disparue en 2018) avec People Get Ready, et ce depuis le « paradis » des musiciens.

Alors pour cette 12e édition, une nouvelle fois le choix de la programmation faite par Christophe Drigon a permis de se transporter dans du jazz pur, mais aussi du blues et parfois du rock, tout ce qu’il faut pour passer un bon et grand moment musical.

Un grand merci aussi à Accordéons Musique et Chants, à sa présidente Anne-Marie Recordon, et aux bénévoles qui ont assuré le service en salle.
Rendez-vous en 2020 !

JC Reynaud

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche