Châtenoy le Royal

La famille des Anciens Combattants d’Afrique du Nord se réduit !

Au fil des ans l’assemblée générale de la FNACA voit ses rangs s’éclaircirent mais l’esprit de famille et de camaraderie est toujours bien présent.

Il ne faut pas se voiler la face la dernière génération du feu, ces hommes et femmes, qui en pleine floraison de leur vie, sont partis servirent la France en Algérie et par extension en Afrique du Nord, dont bon nombre se sont regroupés au sein des Comité locaux de la FNACA, voit fondre ses effectifs presque à la vitesse grand V.

Bien sur pour eux, comme pour toute la nature humaine, le temps ne suspend pas son vol, il continue et le Président du Comité de Châtenoy-le-Royal, malgré sa bronchite aigüe, a voulu que l’on se rappelle de cette douzaine de disparus de l’année 2018 dont certains étaient à l’origine du Comité local : « Gardons l’état d’esprit qui nous anime pour qu’ensuite nous poursuivions notre chemin dans une bonne entente d’amitié. »

Bien sur la FNACA continue son rôle de Fédération de défense des Anciens Combattants afin que leurs droits soient reconnus, maintenus et même améliorés au travers d’un meilleur point retraite ou des aides sociales par exemple. Mais aussi pour rappeler à la Gouvernance du pays, que les Anciens Combattants d’Algérie ne doivent pas être considérés comme une charge financière entre autres, eux qui ont laisse leurs 20 ans, là-bas dans cette belle Algérie laquelle a encore du mal aujourd’hui a trouver sa voie. « Avoir 20 ans dans les Aurès », toute une histoire que seuls celles et ceux qui ont vécu, sur terre, sur mer ou dans les airs, cette guerre longtemps restée sans nom par la gente politique, peuvent comprendre.

Alors quand un membre de la FNACA, Pierre Grepin, adjoint au maire, dit que la FNACA est une seconde famille, bien sur que ceci raisonne dans les coeurs surtout quand les camarades passent sur l’autre rive pour l’éternité. «  La camaraderie doit être notre force. Ayons le plaisir de nous retrouver et restons optimistes le plus longtemps possible. » L’esprit du Combattant plane sur les têtes et il est vrai qu’il y a toujours plaisir de retrouver, encore plus autour du verre de l’amitié.
Bien sur votre serviteur aurait pu vous faire un copier-coller du rapport moral du Président, vous faire part de la bonne gestion de la trésorerie que ce soit pour le fonctionnement ou les voyages, mais le coeur parle avant tout en pensant à mes hommes tombés au feu, sous mes yeux, en France ou en Tunisie, à tous les combattants tués et morts pour la France et à tous ses blessés du corps et du coeur.

Incontestablement c’est ceci que le maire Vincent Bergeret a voulu souligner dans ses propos de conclusion de cette Assemblée générale «  Merci pour votre présence sur les célébrations. Je vous honore pour votre courage et votre engagement, vous les Combattants, en ayant aussi une pensée pour ceux qui sont disparus en 2018 et en ce début 2019. Surtout il est important de ne jamais oublier votre engagement pour la France. »

JC Reynaud

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche