Chalon sur Saône

Choeur Opus 71 : rencontre avec le président Jean-Yves Poy dans le cadre du Requiem de Mozart

Le choeur chalonnais Opus 71 prépare le « Requiem », oeuvre majeure de W.A. Mozart, laquelle sera présentée sur quatre dates en juin 2019. Une réalisation importante de concerts dont le président Jean-Yves Poy apporte quelques explications.

Les dates approchent : 8 juin à Tournus; 9 juin au Creusot; 15 juin à Chalon-sur-Saône et 16 juin à Beaune. Quatre concerts prévus pour clore (avant les vacances) cette année musicale de travail pour le Choeur Opus 71, dont on se souvient, entre autres, de la présentation, il y a deux ans, d’une autre grande Oeuvre, le Magnificat de J.S. Bach. C’est donc une autre oeuvre majeure qui s’inscrit au répertoire d’Opus 71 avec le Requiem de W.A. Mozart, l’oeuvre sans doute la plus importante de ce jeune compositeur.

info-chalon.com est allé à la rencontre, dans un premier temps, du président de l’association Opus 71, Jean-Yves Poy, afin d’aborder l’aspect organisation d’une telle oeuvre. Nous irons prochainement vers le chef de choeur Christian Garneret afin de faire mieux connaissance avec cette oeuvre musicale exceptionnelle.

info-chalon : Jean-Yves Poy vous êtes à la présidence d’Opus 71 depuis deux ans. Qu’est-ce qui a pu vous motiver de « lancer » le choeur dans cette aventure musicale ?

Jean-Yves Poy : «  Pour la Présidence, deux choses essentielles m’ont motivé et ont rejoint mon amour inconditionnel pour la musique. En premier je me suis trouvé en retraite professionnelle de ma vie médicale de réanimateur au sein de l’hôpital et puis l’amitié qui nous unit avec le chef de choeur Christian Garneret ainsi que de certains choristes.
J’ai une grande vénération pour la musique puisque je suis aussi violoniste et j’ai 15 ans de Conservatoire à mon actif. Ce gout de la musique m’entraine, avec mon épouse, à sillonner le monde pour aller écouter et vivre de grands concerts. Pour moi c’est une seconde nature que de vivre en musique.
Alors quand il s’agit de monter un Magnificat de Bach ou un Requiem de Mozart avec la présence nécessaire d’un orchestre symphonique, je ne puis qu’acquiescer. De plus le Requiem de Mozart est une oeuvre qui apaise et qui élève.

IC : Venons en à ce projet du Requiem. Ce n’est pas une mince affaire à monter sur le plan musical mais aussi sur le plan organisationnel. Comment avez-vous pu concrètement le mettre en place ?

«Effectivement cela représente une lourde organisation matérielle et un engagement financier non négligeable pour une association comme la notre. Pour le choix de l’oeuvre Christian Garneret vous l’expliquera mieux que moi, mais il est évident que nous avons décidé en bureau de monter cette oeuvre.
Il nous fallait mobiliser 50 choristes sur ce projet, notre effectif tourne autour de 45 actuellement, quelques-uns nous ont rejoint au regard de l’oeuvre présentée.
Il fallait également un orchestre symphonique. Nous l’avons trouvé grâce à la rencontre de Christian, notre chef de choeur avec le chef de l’orchestre symphonique de la Communauté Urbaine du Creusot Montceau (CUCM), Christophe Labonde.
C’était une opportunité exceptionnelle pour les deux ensembles, Choeur et Orchestre. Nous avons tout fait pour y arriver car c’est un privilège d’aborder un tel répertoire. Et puis Christian vous en parlera mieux que moi, le Choeur Opus 71 était prêt qualitativement pour interpréter une telle oeuvre. Qui mieux qu’un chef de choeur pour connaître les possibilité de ses choristes et comme le projet était déjà dans sa tête depuis quelques temps, il a choisi le moment.
Nous savions la difficulté pour réaliser un tel programme et nous avons décider d’oser et maintenant nous sommes à quelques jours du premier concert, le samedi 8 juin 2019, en l’abbatiale Saint Philibert de Tournus dans le cadre des fêtes du Millénaire de l’Abbaye. »

IC : Venons-en aux concerts. Comment êtes-vous organisés et comment réserver les places ?

« Il faut savoir qu’un tel programme représente un cout que nous avons estimé à 45000 euros. Ce n’est pas une mince affaire bien sûr. Mais c’est une belle aventure certes. Nous avons pu obtenir des aides et des financements grâce à des partenaires comme le Crédit Mutuel ou encore pour notre participation dans le cadre du Millénaire de l’Abbaye de Tournus. Mais en grande majorité nous devrions nous auto-financer avec la vente des billets pour les concerts. Nous n’avons aucune subvention spéciale, seul le Conseil Départemental s’est associé à notre projet.
Nous avons travaillé en association avec l’Orchestre Symphonique de CUCM grâce à une homme extraordinaire en la personne d’Albert Doudot. C’est un orchestre amateur, tutoré par des professionnels de l’Orchestre National de Lyon lesquels viennent assister les musiciens une fois par mois.
L’orchestre regroupe 40 cordes pour ce Requiem et aura 10 musiciens professionnels pour les vents ( bassons, cors de basset, trombones, trompettes et timbalier)
Quatre solistes de réputation internationale : Anne Constantin, soprano; Axelle Saint Cirel, mezzo; Olivier Trommenschlager, ténor et Sangkook Kim, baryton basse seront aux cotés des choristes et musiciens.
Une telle oeuvre mérite d’être entendue par le plus grand nombre et nous comptons sur les amoureux du Beau pour venir nous écouter. »

 Propos recueillis par JC Reynaud

 

Pour réserver sa place pour les dates des Concerts de Juin 2019

Samedi 8 juin à 20h30 Abbatiale St Philibert de Tournus (réservation des places numérotées gérées par la Municipalité de Tournus)
Dimanche 9 juin à 17h en l’église St Eugène ( et non St Laurent) Le Creusot
Samedi 15 juin à 20h30 Cathédrale St Vincent de Chalon-sur-Saône
Dimanche 16 juin à 17h Abbatiale Notre Dame de Beaune

Sur place au jour du concert choisi ( paiement par CB accepté)
ou par Internet sur BilletWeb
Une entrée des billets réservés sera en place pour chaque concert
Tarif 20 euros
Achat en prévente 16€ sur BilletWeb
Tarif réduit 16€ pour chômeurs, étudiants et adhérents FMF,
gratuit pour les moins de 12 ans

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche