Châtenoy le Royal

Marie Mercier promue Maire Honoraire de Châtenoy le Royal

Pour ses 18 ans de mandat municipal en tant que Maire, Madame le Sénateur Marie Mercier reçoit un Honorariat mérité pour son engagement dans la vie publique.

Au nom de la République, Monsieur le Sous-Préfet de Chalon-sur-Saône, par arrêté préfectoral a conféré le titre de Maire Honoraire de la commune de Châtenoy-le-Royal à Marie Mercier, Sénateur de Saône-et-Loire, comme gage de gratitude et de sincère reconnaissance, un moment fort dans la vie communale châtenoyenne. Un honorariat attribué aux maires ou anciens maires ayant 18 ans de mandat électif à ce poste, ce qui est le cas pour Madame le Sénateur Marie Mercier élue en 2001 et qui a du laisser son poste à Vincent Bergeret en 2017, Loi des cumuls oblige, tout en restant Conseillère municipale.

Paroles d’amitié du Maire en titre

Il a appartenu au maire en titre, Vincent Bergeret, de retracer en premier le parcours municipal de Marie Mercier, mettant surtout l’accent sur l’intérêt général porté par l’élue en tant que Maire : « C’est un parcours exemplaire que tu nous as montré, ta vie professionnelle de médecin tu l’as transposé dans cette vie publique de maire en montrant qu’il était possible de défendre beaucoup de choses pour l’intérêt général, car tu as su créer, diriger et faire adhérer à des projets pour la commune. Tu as été pleine de générosité et de courage en montrant une certaine vision des choses avec une honnêteté intellectuelle sans faille. Merci pour tout l’intérêt porté à notre ville. » a souligné le premier magistrat de Châtenoy-le-Royal.

Parcours d’une belle intégration

De son coté Jean-Paul Emorine, Sénateur de Saône-et-Loire, s’est attaché au parcours d’élue de Marie Mercier dont il est bon de rappeler ses origines normandes, elle y tient beaucoup puisque née à Coutances dans le département de la Manche, et installée comme médecin en 1988, profession qu’elle exerce encore :« Son intérêt réel pour la vie publique se rapproche de son intérêt professionnel tant elle est toujours à l’écoute des autres. Elue Maire en 2001, elle assura cette fonction jusqu’en 2017 en ayant aussi été Conseillère communautaire au sein du grand Chalon de 2001 à 2014, puis Vice Présidente de ce Grand Chalon de 2014 à 2017 mais aussi Conseillère Régionale de 2004 à 2010 » a précisé le Sénateur Emorine, lequel a tenu à rappeler quelques actions primordiales de la vie publique de Marie Mercier, qu’il connait bien maintenant comme collègue siégeant au Palais du Luxembourg : « Tu n’as eu de cesse d’assainir les finances publiques durant ton mandat tout en ayant la volonté d’apporter du « plus » à ta commune. Pour preuve la rénovation de la chapelle de Cruzille; la transformation de l’étang Chaumont en devenant propriété de la commune; la rénovation de la salle des fêtes; la création de la Maison de santé et sans oublier un bel accompagnement du tissu associatif. » puis abordant son arrivée au Sénat en 2015 : « Membre de la Commission des Lois comme secrétaire de celle-ci; Vice-présidente de la délégation à la prospective et l’énergie mise pour assurer une meilleure protection des victimes des agressions sexuelles, mais aussi une belle relation de confiance avec les hommes et les femmes de toutes idées politique, avec une ligne de conduite, le respect vis à vis des uns et des autres.»

Le Merci de la République

Comme le veut le protocole, il a appartenu à Monsieur le Sous-Préfet de Chalon-sur-Saône, Jean-Jacques Boyer, de distinguer le nouveau Maire Honoraire, tout en soulignant le sens du dialogue sur les différents dossiers qu’il a pu avoir à traiter avec Marie Mercier, depuis qu’il est arrivé en aout 2016 : « Votre qualité de médecin est d’être à la recherche du bien-être dans l’intérêt de l’Homme. Le rôle du Maire est de diagnostiquer les besoins et d’en apporter les remèdes. En vous conférant ce titre de Maire Honoraire, la République reconnait vos valeurs qui ont servi l’intérêt de la vie publique. »

La gratitude du Maire Honoraire

C’est devant un parterre d’autres élus maires ou anciens maires de la Communauté de communes, mais aussi en présence de celles et ceux qui ont été aux cotés de Marie Mercier durant ses trois mandats successifs de Maire que cette cérémonie s’est tenue dans la salle du Conseil Municipal et Madame le Maire Honoraire, non sans une certaine émotion, a remercié celles et ceux qui ont travaillé avec elle : «  Au départ de cette aventure on ne savait ce que l’on allait faire tant cela était un peu flou, surtout dans un langage politique pas toujours facile à comprendre, mais nous y sommes arrivés et je tiens à vous remercier tous car sans vous nous n’aurions pas pu faire ce que nous avons fait. L’engagement publique est quelque chose de particulier et demande une certaine exigence. Si je suis là ou je suis aujourd’hui c’est grâce à vous. »

Une reconnaissance bien méritée qui fera plaisir à de très nombreux châtenoyens.
“Il n'y a guère au monde un plus bel excès que celui de la reconnaissance.” a écrit Jean de La Bruyère.

JC Reynaud

Pour la petite histoire châtenoyenne :

Trois maires ont été élus 18 ans et plus de façon consécutive, aucune femme dans la liste des maires depuis 1790 :
Jean Picot ( Borderon) de 1881 à 1908 soit 27 ans
Etienne de Suremain de 1908 à 1926 et Claudius Theveniaut de 1953 à 1971 avec 18 ans de mandats consécutifs.
Jean Picot (Vendroux) a siégé 17 ans de 1818 à 1865 et le plus récent, Bernard Dondon lequel a siégé 14 ans de 1977 à 1991.
A noter que le décret promulguant le titre de Maire Honoraire date de avril 1973.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche