Côte chalonnnaise

La mairie de Fontaines fait peau neuve

Tout simplement magnifique ! C'est un nouvel écrin qui s'intègre parfaitement dans l'urbanisme Fontenois qui a été inauguré ce vendredi en fin de journée.

1,1 million d'euros HT, c'est la somme mobilisée par la commune de Fontaines pour la réhabilitation complète de la mairie. Un dossier rondement menée par Jean-Claude Gress et son équipe, avec le soutien technique et administratif du Syndicat Mixte du Chalonnais. A découvrir les travaux réalisés, c'est une vraie mutation qui est en train de s'opérer du coeur de village, après une première opération. Jean Claude Gress a tenu à saluer Hubert Thura, maire pendant 18 ans de Fontaines en présence de nombreux élus et de Jean-Jacques Boyer, Sous-Préfet de l'arrondissement de Chalon sur Saône. 

Réhabilitation profonde des bâtis, remise aux normes, accessibilité accrue des locaux, ce sont deux ans de réflexion qui ont permis d'aboutir à ce projet dont le rendu est plus que sympathique en terme d'intégration urbanistique. L'exigence sur le respect de normes énergétiques formulée par la région co-financeur des travaux n'aura pas été un vain mot. 

Le projet aura été subventionné à hauteur de 700 000 euros, c'est dire l'ampleur des acteurs mobilisés sur le dossier, là encore grâce à la mobilisation du personnel du Syndicat Mixte du Chalonnais. Le maire de Fontaines a tenu à remercier les agents communaux qui ont du délocaliser leurs bureaux le temps des travaux, et annoncé la réhabilitation prochaine de la partie liée aux vestiaires du stade de foot jouxtant la mairie. 

"Fontaines est en route" a conclu Jean-Claude Gress, prenant bien soin d'éviter d'employer la marque "En marche". 

Sébastien Martin, Président du Grand Chalon et du Syndicat Mixte du Chalonnais a salué le professionnalisme de ses équipes dans le dossier de Fontaines alors que Jérôme Durain, représentant Marie-Guite Dufay, a rappeler "l'importance de se développer autrement en se donnant des contraintes vertueuses". Des propos confirmés par le député Rebeyrotte, évoquant "le travail complexe et minutieux qui a révélé un formidable potentiel".  Jean-Jacques Boyer, Sous-Préfet de Chalon sur saône s'est amusé à conclure, "vous ne lâchez pas l'affaire", évoquant à demi-mot le nombre d'appels téléphoniques de Jean-Claude Gress. 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche