Côte chalonnnaise

Quand un pédiatre burkinabé s'épanche sur l'état sanitaire des enfants de son pays

Le Docteur Madibélè Kam, pédiatre à l’hôpital des enfants Charles de Gaulle et président de la CSSE Chaîne de Solidarité pour la Santé et l’Education de Ouagadougou au Burkina Faso, a séjourné une semaine à Rully.

Le Docteur Madibélé Kam était invité par le Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté et le Comité chalonnais du Festival des Solidarités pour participer à diverses manifestations.

Depuis 2000, la CSSE association burkinabé constituée de 165 professionnels de santé développe diverses activités de prévention dans le domaine de la santé.

L’APA (Association pour la Promotion des Arts) est à l’initiative de ce séjour en Bourgogne et en a géré l’organisation.

L’APA apporte son appui financier et logistique depuis 2010 à la CSSE sur une campagne de visites médicales dans les écoles du Burkina.

Pour trop d’enfants au Burkina Faso, le contact avec un médecin reste exceptionnel. Les pédiatres et autres médecins découvrent trop souvent des pathologies qui auraient pu être évitées si elles avaient été décelées à temps. L’école primaire est obligatoire au Burkina, mais la  médecine scolaire n’existe pas. En généralisant ces visites préventives, on peut sauver des vies par la détection précoce des maladies. Pour l’année scolaire 2018-2019, le but est d’atteindre 20 000 visites. La Région Bourgogne Franche Comté apporte un appui financier à cette action ainsi que des associations suisses, belges et burkinabé.

Le chalonnais Martin Demay a fait pour l’APA un reportage sur cette action (documentaire à demander à l’APA.)

Avec Christian Martinet, président de l’APA, le Docteur Kam est intervenu à une soirée dans le cadre du Festival des Solidarités à Chalon sur Saône avec projection du documentaire et échanges avec le public.

Ils ont rencontré des membres du Ministère des affaires étrangères et du Conseil régional à Dijon, et ils ont assisté et sont intervenus dans le cadre des Assises régionales de la Solidarité internationale à la Région à Dijon.

Les échanges ont été riches et des contacts utiles ont été pris pour l’avenir des actions de la CSSE.

Le Docteur Kam regrette que l’intervention à la Faculté de médecine de Dijon n’ait pu avoir lieu, mais il a rencontré des étudiants en médecine lors des assises régionales et des projets sont envisagés.

Il aurait également aimé rencontrer des pédiatres français et visiter un service pédiatrique. Peut-être lors de mon prochain séjour !

Deux membres de l’APA seront au Burkina en janvier pour le lancement officiel de la campagne de visites médicales dans les écoles.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche