Crissey

Crissey teste le désherbage à la vapeur sèche

A l'image d'une centaine de villes telles que Dijon, Crissey est tentée par le désherbage nouvelle génération.

Le desherbage nouvelle génération passe par le concept Auxyclean. D'ici 2020, toutes les collectivités locales auront l'interdiction d'interdire les produits phyto-sanitaires. Un choix déjà opéré par la commune de Crissey, qui ne néglige aucun moyen pour renforcer sa lutte contre les "mauvaises herbes" sur le terrain communal. Ce vendredi était l'occasion pour l'entreprise Toulousaine de présenter la vapeur à froid pour le désherbage aux employés communaux. Tout l'art de cette technologie est de faire appel à la vapeur sèche, l'occasion de limiter l'afflux d'eau et de chaleur, deux sources qui entraînent la pousse des mauvaises herbes. L'idée étant de limiter la repousse avec un gain de passage non négligeable. 

Avec la vapeur sèche, le nombre de passages pour le désherbage est divisé par deux, dans la plupart des collectivités qui ont eu recours à cette technologie. L'entreprise toulousaine a développé toute une série de concept qui va du désherbeur, à la débroussailleuse en passant par le décollage de chewing-gum par l'intermédiaire de sucre de betterave. C'est dire les avancées technologiques portées par l'entreprise familiale. 

Pour Crissey, la volonté serait sans doute d'imaginer un achat partagé à plusieurs collectivités, compte tenu du prix d'un tel appareillage. Comptez 20 à 25 000 euros pour un tel appareil d'où l'idée de privilégier un groupement de commande à plusieurs si d'aventure d'autres collectivités locales devaient être interessées. 

Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche