Culture

JAZZ À COUCHES - Jeudi 5 juillet - Franck Tortiller Collectiv : nouveau groupe et nouvel album pour le vibraphoniste

Franck Tortiller et les jeunes jazzmen à suivre, car nombre d’entre eux occupaient déjà les pupitres de l’OJJB. Pourquoi Collectiv ? Le vibraphoniste l’explique dans ce qui a des allures de manifeste : « Une nouvelle aventure commence, un nouvel orchestre, une nouvelle musique, un pari sur le présent et sur l’avenir. Peut- être une vraie révolution personnelle !

J’ai choisi d’aller à la découverte de jeunes musiciens. Leur énergie et leur vision du jazz, sans barrière de style ou d’école, leur faculté à bousculer mes codes m’a donné l’envie de créer ce nouvel orchestre et de partager l’idée de ce que doit être un grand ensemble de jazz aujourd’hui.

C’est une manière d’envisager la liberté et la nécessité de la musique. Se confronter à une génération, ne pas rester dans le confort, être bousculé, se sentir en danger mais vivant !
Je composerai un programme qui fera se rencontrer deux univers musicaux, la collision de deux mondes que tout sépare et tout unit.

Je construirai une musique où nos influences se mêleront : le vibraphone de Roy Ayers et la new soul de Slakah the Beatchild, les harmonies sophistiquées et le flow de Q Tip. Le tandem basse batterie tiendra enfin le premier rôle.
Aller à la rencontre de ces nouveaux univers, enlever les artifices et les enluminures orchestrales pour ne garder que l’essentiel, une notion de rythme partagé. »

De se référer à Dizzy Gillespie : « Pour jouer le jazz, on a besoin d’avoir un pied dans le passé et un autre dans le futur »

Extrait : https://www.youtube.com/watch?v=rcT8AcRR5Os

« Tales from Michael » : merveilleux hommage au saxophoniste Michael Brecker

De gauche à droite : LOUIS WINSBERG – ANDRÉ CHARLIER – BENOÎT SOURISSE

Cet hommage rendu à un des génies du jazz des années 70/80 par Louis Winsberg, guitariste vituose créateur de Sixun, André Charlier et Benoît Sourisse complices durant de nombreuses années du regretté Didier Lockwood a été unanimement salué par toute la presse spécialisée.

De nombreux jazzmen ont été marqués par « l’alphabet musical » et le son fluide, agile de Michael Brecker, qualifié de « grand savant fou », de « véritable comète

dans les années 80 » par les trois musiciens qui ont repris et arrangé des compositions originales du saxophoniste, et quelques autres du pianiste Don

Grolnick qui joua souvent à ses côtés.

Elles ont été sélectionnées parmi les enregistrements que Michael Brecker a effectués avec Randy son frère trompettiste qui ont annoncé la fusion jazz-rock, ceux au sein de Steps Ahead, groupe emblématique des années 1980 le portant vers une musique plus électronique, et les siens en tant que leader.

Tales from Michael est à la fois un acte d’admiration, de liberté instrumentale et musicale, « sans compter l’immense bonheur de faire revivre sa musique aujourd’hui ! », en y apportant une précieuse touche personnelle.

http://www.jazzacouches.fr

Crédits photos :
Franck Tortiller Collectiv : Laure Villain
Winsberg, Charlier, Sourisse : Solène Person

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche