Culture

Anost, capitale de la Vielle du 13 au 19 août 2018

Sous chapiteau, dans l'église, au cinéma, aux terrasses des bistrots ou dans les rues d'Anost, la musique traditionnelle tient bien sa place et réjouit les cœurs de tous âges pour une 41e Edition de la Fête de la Vielle.

Vielle, ma belle vielle, un amour qui a traversé le temps. A partir de lundi et jusqu'à dimanche après-midi, Anost est la capitale de la musique « Trad » et du Morvan, véritable cathédrale des musiques, chants et danses traditionnels. 

Participer à une fête de la Vielle ne laisse pas sans émotion, surtout de voir cette expression d'un peuple, entre autres celui des Morvandiaux, peuple simple, sincère et pouvant vous tirer les larmes, mais aussi de tous ceux qui se nourrissent de cette musique traditionnelle, d’ici et d’ailleurs et qui est toujours prête à s’actualiser.

Une histoire de 41 ans d’existence

Il y a 41 ans, une bande de villageois morvandiaux contents de leurs origines décidèrent de les faire connaître aux autres. Ils étaient une vingtaine de musiciens sur la place de Montsauche dans la Nièvre et 300 spectateurs pour voir ce que pouvait être une fête de la vielle. La vielle sur les cuisses, l'accordéon sur le ventre, le violon sous le bec et la cornemuse sous le bras, ils ont sonné un petit coup de musique traditionnelle de "chez nous".
Cette vingtaine d'illuminés qui a communiqué sa passion pour en arriver à aujourd'hui à des milliers de personnes viennent en prendre plein les yeux et les oreilles durant ce très long week-end de la Fête de la Vielle, 41e du nom.

Vielle, ma belle Vielle !

Vielle, ma belle vielle, tu as traversé le temps et tu as su accompagner moultes danses et pour tes 40 ans tu as su prouver toute la richesse de ton répertoire.
Vielle, ma belle vielle, continue à rester simple et vraie. Soit le reflet du travail de ces ménétriers vielleux, tourneurs de manivelles; accordéonneux, souffleurs de zuarnes ; cornemuseux, bouffeurs de panses et violoneux, racleurs d'archets, qui ont cherché dans le temps les musiques d'antan pour que vive la mémoire du Morvan, et d’ailleurs , pour mieux la trans mettre aux jeunes générations..
Vielle, ma belle vielle, active le feu de la tradition de ce pays si vert pour que sa jeunesse la perpétue et soit garante de ses coutumes et de son terroir.
Fais lever ton peuple aux premières notes de la Morvandelle :" Les rêveurs de coups d'état, les Césars de quatre sous" ont devant eux des morvandiaux qui se moquent bien d'eux, fiers d'être du Morvan et celui "qui ne l'aime pas n'est certes pas d'ici".
Vielle ma belle vielle qui ne peut être amoureux de toi. Regardes tous ces grands et petits, gras et maigres, moustachus, barbus et chevelus comme ils aiment te fêter. La preuve par des siècles que le mot Amour à tout son sens en ce haut lieu de vénération.

Quatre jours au programme international

Le temps passe, les hommes aussi mais l'esprit des ménétriers est bien vivant à travers ces musiques traditionnelles venues de Régions de France ou d’autres pays hors nos frontières
Une semaine de fête avec des stages pour des jeunes, des concerts, des bals, des spectacles, de l'initiation aux danses, des stands de luthiers, des animations.
Une semaine ou la libre expression se manifeste dans les rues, sur les places et à la terrasse des bistrots ou guinguettes du moment. Des formations qui se constituent pour la circonstance au gré de l'affinité ou de la sympathie et qui se traduit par des musiques ou des danses.
La fête de la vielle est orchestrée par l'Union des Groupes et Ménétriers du Morvan UGMM. L'UGMM a vu le jour un jour de Sainte Catherine 1979 et c'est pour cela que le chapeau est bien porté.

JC Reynaud

Pour avoir tout le programme détaillé : le site www.ugmm.org

ou contacter par mail ugmm@wanadoo.fr

ou par téléphone au 03 85 82 72 50

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche