Culture

Concert à l'école Jean Moulin à Chalon-sur-Saône

Jeudi, après la fin des classes, les élèves des classes voix de l'école Jean Moulin, à Chalon-sur-Saône, accompagnés des musiciens de la fanfare béninoise Olaïtan, avaient rendez-vous pour un concert suivi d'un goûter partagé. Retour sur le concert avec Info Chalon.

À 17 heures, jeudi, juste après la fin des classes à l'école Jean Moulin, située au 90 de la rue du même nom, à Chalon-sur-Saône, il y avait comme une certaine agitation...


Et pour cause, c'était l'heure du concert de 60 élèves issus de trois classes (CE2/CM1, CM1/CM2 et de l'ULIS) du groupe scolaire Jean Moulin et les membres de la fanfare béninoise Olaïtan, dont le nom signifie «La source ne tarit jamais» en yoruba, une des trois langues nationales du Nigéria, est composée de 8 musiciens unis pour valoriser la culture traditionnelle du Vaudou dont le Bénin est le berceau.


Si deux d'entre eux n'ont pas pu être présents, on retrouve Cyprien (percussions), Simon (percussions et chants), Jules (percussions et chants), Christophe (trombone et cuivres), Edmond (soubassophone) et Calliste (trompette).


Devant des parents conquis, les enfants ont ainsi danser, chanter et jouer en compagnie de la formation africaine qui n'a pas son pareil pour mettre l'ambiance.


Dans le public, étaient également présents, bien entendu, Muriel Dubois, directrice du groupe scolaire mais aussi le président de l'Arrosoir, Michel Gillot, et Sylvain Fargeix, professeur de chant qui officie également au Conservatoire du Grand Chalon, ont droit à des cours de chant.


Parmi les instruments utilisés, le kpahouele, l'alekle, l'ogé et le gankeke*.


Le concert, d'une durée de 35 minutes, fut suivi d'un goûter bien mérité.


On retrouve la fanfare Olaïtan, aujourd'hui, de 9 heures à 13 heures 30, à la Maison de quartier des Aubépins, située au 8 Rue du Pont de Fer, pour un atelier cuisine, un défilé de mode des ateliers couture, à 19 heures, et pour un concert, à 20 heures, à l'occasion de la Fête de la Musique.

 

* Le Kpahouele (prononcez «Kap-ou-é-lé») c'est le tambour géant créé au 17ème siècle et lié à la culture vaudoue. L'Alekle (prononcez «A-lé-klé») c'est le petit tambour. Le Ogé (prononcez «Oh-djé»), c'est le nom local des maracas . Le gankeke (prononez «Gant-kéké»), c'est le nom du gong. Ce sont des termes de gungbe, une langue parlée au Sud du Bénin et à l'Ouest du Nigéria.

 

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche