Culture

Vernissage samedi de l'exposition de photos du vieux pressoir de Rully à la Maison des Vins

Samedi, juste avant midi, avait lieu à la Maison des Vins de Chalon-sur-Saône, le vernissage de l'exposition de photos du vieux pressoir de Rully . Plus de détails avec Info Chalon.

À 11 heures 45, samedi, avait lieu le vernissage de l'exposition de photos du vieux pressoir de Rully à la Maison des Vins de Chalon-sur-Saône.


Le Vieux pressoir de Rully, datant de 1667, propriété de Jean-Pierre Bons, cardiologue à la retraite, est l'un des plus gros pressoirs au monde dans sa catégorie. Si depuis 1950, il a pris un repos bien mérité, sa poutre de serrage a été réalisée d'un seul tenant. Elle mesure environ 8 mètres de long pour 1 mètre de section.


Il faut savoir que l'arbrisseau de chêne qui a donné cette pièce maîtresse est né en 1300, soit 30 ans après la mort de Louis IX, le fameux Saint Louis. Le temps de séchage et de mise en forme de la poutre maîtresse a duré de 1600 à 1750. Sa préparation complète aura nécessité près de 450 ans pour une durée d'exploitation de 200ans, de 1750 à 1950.


Ce monument de la Côte Chalonnaise n'a jamais été déplacé. C'est son lieu d'exploitation à Rully qui s'est adapté dans le temps autour de lui.


Le vieux pressoir doit cette mise en lumière à Serge Marmorat, bientôt 60 ans, résidant à Châtenoy-en-Bresse.


Natif de Saint-Rémy, Serge a toujours aimé la photographie. À 16 ans, au moment du Bac, il a hésité à en faire sa profession. Après des années dans le marketing, il y a deux ans, l'artite saute enfin le pas avec une première exposition à Cluny l'année dernière sur une gare parisienne sous la pluie. Une tâche qui aura nécessité des mois de travail.


«J'ai rencontré dans mon viseur la maladie de Parkinson», nous dit Serge Marmorat avec une certaine ironie. Depuis, «chaque photographie est une victoire» pour lui sur la maladie.


Hormis le propritétaire du pressoir et son épouse, nombreuses personnalités étaient présentes à cette inauguration, au premier titre, Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône, Roelot Ligtmans, président de l'association de la Maison des Vins et propriétaire du Domaine de La Monette, à Mercurey, Bernadette Vellard, conseillère déléguée en charge des relations avec les associations de quartier, Jacqueline Gaudillière, conseillère déléguée chargée des relations avec les clubs d'Ancienset la conseillère municipale, Mina Jaillard.


Ce fut l'occasion pour le maire de quelques mots, complimentant au passage la salle d'exposition de la Maison des Vins, laquelle fut inaugurée en 2016.


«Nous ne sommes pas sur du noir et blanc mais sur une technique beaucoup plus douce. (...) et cela donne un agréable rendu tout en nuances», dit-il avant de céder la parole au président de l'association de la Maison des Vins qui félicitait lui aussi Serge.


«Je vais être très concis après toutes les louanges que j'ai reçu. (...) j'ai vu la lumière et je suis rentré. La salle est très belle avec ses jeux d'ombre», dit le photographe qui évoque de futurs projets.


«J'aime suivre mes photos et savoir qu'une personne est bien avec une de mes photos que je m'engage à remplacer si un accident du quotidien survenait», précise Serge.


À savoir, que le papier utilisé pour les besoins de cette exposition est issu d'une imprimerie d'art créée en 1584. Ce papier de qualité supérieure est disponible dans la collection Traditional Fine Art d’Hahnemühle.


Sans acide et d'un blanc naturel, il est constitué à 90% de fibres et d'herbes de bambou, une ressource naturelle très vite renouvelable et de 10% de coton. La production de ce papier n'utilise donc pas la filière bois et ne contribue pas non plus à la déforestation abusive de la planète.


L'exposition est visible à la Maison des Vins jusqu'au 13 août.

 

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche