Edito

Emmanuel Macron doit agir vite et fort... !

Des réponses politiques vont devoir être données dans les plus brefs délais... au risque de voir un pays s'embraser définitivement et de jeter un discrédit total sur la capacité de la République à apporter une réponse à leur désarroi. Le sentiment d'info-chalon.com

Les images apocalyptiques émanant de Paris mais pas seulement ont fait le tour du monde, le saccage de l'Arc de Triomphe aura marqué les esprits. Ce samedi, la République Française a payé un lourd tribut avec des forces de l'ordre dépassées. Depuis plusieurs mois, cette montée de tension ne faisait plus guère de doutes et ce n'est pas faute de l'avoir mentionné. Trois samedis de suite, l'Etat a été dépassé, démontrant son incapacité à neutraliser les casseurs professionnels. 

Ce dimanche matin, la République est allée jusqu'à évoquer l'Etat d'urgence. Un aveu de faiblesse jamais entendu dans pareille situation. Rarement la situation sociale du pays n'aura été aussi tendue. 

Sur le banc des accusés, les Gilets Jaunes, pointés du doigt d'être incapables de se structurer. Une accusation qui ne tient pas dès lors qu'on se penche quelque peu sur la structuration sociologique de ce mouvement qui exprime un ras-le-bol général et qui ne peut être incarné pour un ou plusieurs tenors.

Bien évidemment que les dégradations commises par les délinquants doivent être sanctionnées sauf que la crise politique est sans précédents. Il est temps d'en sortir et le seul qui est en capacité de calmer le jeu, c'est l'hyper Président Macron. 

Quelles réponses donner immédiatement aux interrogations ? Il faut du concret dès aujourd'hui et ce ne sont pas les réunions sur d'éventuelles réflexions à mener qui seront en capacité de calmer l'ardeur des protestataires. Les premières annonces notamment de Benjamin Griveaux ce dimanche matin ne vont pas dans le bon sens, engendrant d'ores et déjà un Acte 4 samedi prochain. 

Samedi la sacralité de la République a été touchée en son coeur, l'heure est désormais à la réponse politique. Une réponse urgente et immédiate, sinon il faudra assumer que ça finisse mal et de porter la responsabilité d'une France divisée. 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche