Elan Chalon

BASKET (Play-Off de Pro A) : «Méfions-nous de cette équipe du Portel», avertit Jean-Denys Choulet

Si l’Elan Chalon a terminé la saison régulière avec la meilleure attaque, Le Portel présente lui la meilleure défense. Alors Jean-Denys Choulet veut prévenir tout excès de confiance.

Les pronostics et la logique ne sont pas toujours respectés. Alors à la veille des quarts de finale de Pro A qui vont voir l’Elan Chalon ouvrir face à l’équipe nordiste du Portel, Jean-Denys Choulet se veut méfiant.


«On ne met pas 41 points à Cholet comme ça. J’ai regardé le match et si Cholet n’a mis que 15 points en première période ce n’est pas pour avoir déjoué, mais bien parce que Le Portel a sorti une première mi-temps énorme avec une réussite insolente…»


C’est on ne peut plus clair, ne comptez pas sur Jean-Denys Choulet, l’entraîneur de l’Elan Chalon pour faire dans l’excès de confiance. «Ce match va opposer la meilleure défense, celle du Portel, à la meilleure attaque, celle de l’Elan. On avait la seconde attaque avant la dernière journée. Mais on a terminé avec la meilleure et j’y tiens», glisse-t-il avec le sourire.


2 points de plus que Monaco. 2 petits points, soit 0,069% de plus que les monégasques. C’est certes minime, mais suffisant pour le prestige d’une équipe de Chalon sur Saône que personne n’attendait aussi haute quand le championnat été lancé.


Et Jean-Denys Choulet ne veut rien oublier. Et certainement pas la défaite à la maison du début de saison, contre Nancy relégué en Pro B… «Il n’y a personne d’imbattable».
L’entraîneur de l’Elan est convaincu qu’il faut frapper fort d’entrée, dès ce mardi. «Il est très clair que si on venait à perdre la première manche à la maison, on ne serait pas bien, car chez eux c’est l’enfer au bons sens du terme», prévient-il.


On peut lui faire confiance pour avoir sensibilisé son groupe. «Cette saison, Le Portel ne nous a pas battu, mais il en est capable». Il sait qu’il faudra que ses joueurs soient au top. «A Cholet, ils ont mis beaucoup de tirs à trois points, mais surtout beaucoup changé de défense tout au long de la rencontre. C’est ce qu’ils ont l’habitude de faire. Il faudra donc s’adapter en permanence. Et surtout être performant en attaque face, je le rappelle, à la meilleure défense». La seule qui n’a pas encaissé plus de 2400 points en 34 matches de championnat, avec une moyenne de points encaissés de moins de 71 points.

Alain BOLLERY

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche