Elan Chalon

Basket fauteuil N1B (1er match) ÉLAN CHALON 36 - MEYLAN 56 : Manque d'agressivité!

L'Élan Chalon s'incline lors de son 1er match en N1B face à Meylan…

Ce samedi après-midi, à l’annexe du Colisée, l’équipe 1 de basket fauteuil de l’Elan Chalon débutait sa nouvelle saison en N1B face à Meylan. En effet, c’est par deux rencontres à domicile (Meylan le samedi et Le Centre fédéral dimanche) que la formation chalonnaise allait entamer ce nouveau championnat. Les chalonnais retrouveront d’ailleurs cinq équipes de la saison passée à savoir, Meylan, Dijon, Feurs, le Centre Fédéral et Capsaa (Paris) plus les deux clubs promus de N1C, Douai et Anglet.

La formation entrainée par Sandra Cléaux n’a pas subi de modification notoire au cours de l’été. Trois joueurs ont quitté le club, Micky Naumov pour évoluer à la JDA Dijon, Jules Sinkot et Mehdi Akrim partis sous d’autres cieux.

Annabelle Picut Alixe, Valérie Ita, Guillaume Legendre, Gricha Mylyutin, Sébastien Pérez, Aubin Barillon, Simon Farre, Yann Monière, Gregory Prost sont restés fidèles à leurs couleurs. Deux jeunes joueurs, Maxence Humbert qui vient du club du Breuil et Alice Volatier, issue de l’école de basket fauteuil de l’Élan Chalon les ont rejoint. A savoir qu’Alice a été retenue en équipe de France U24 pour les championnats d’Europe en octobre lesquels seront qualificatifs aux Mondiaux de Singapour en 2019. Elle viendra ainsi s’ajouter aux deux internationales licenciées depuis une saison à Chalon, Annabelle Picut-Alixe qui a disputé le championnat du Monde à Hambourg cet été et Valérie Ita. Par contre Sandra Cléaux était privée des services de Guillaume Legendre (blessé) et Sébastien Pérez (problèmes de santé), deux éléments importants de l’équipe.

Sandra Cléaux (entraineur de l’Élan Chalon) avant ces deux rencontres : « C’est l’occasion d’engranger un maximum de points, dans l’optique d’une saison qui s’annonce ardue et pour laquelle on espère que le maintien. Il nous faudra nous montrer sous nos meilleurs jours, jouer juste et faire preuve d’efficacité. »

Les chalonnais se sont inclinés face à Meylan sur le score de 36 à 56. A la mi-temps le match était loin d'être joué (15 à 23). Dans le 3e quart-temps, les chalonnais vont prendre un gros éclat entre la 30e et la 35e minute, prenant un 1 à 12. 25 points à rattraper en cinq minutes, celà semblait bien compliqué, d'autant plus que les locaux manquaient de mordant et d'envie. Le score final parle de lui-même (36 à 56).

Sandra Cléaux (à la fin de la rencontre) : " Si nous ne sommes pas une équipe qui défend très très dur et si collectivement nous ne sommes pas à jouer les uns avec les autres et bien l'équipe ne se maintiendra pas. Je le répète et même en faisant celà, ce sera compliqué de nous maintenir. Il faut que chacun prenne ses responsabilités et que nous sachions là où nous voulons aller. C'est pas avec des dauphins que l'on gagne des matchs, il faut des requins. La preuve aujourd'hui, nous avions des dauphins. Ils sont agressifs mais pas sur la durée, pas sur quarante minutes, ils vont le faire trois minutes, puis plus rien. Demain, face au Centre Fédéral, si on joue comme aujourd'hui, on le perdra. A eux de me montrer un autre visage. Je leur ai dit que je leur avait accorder ma confiance et que pour l'instant ils ne me le rendaient pas."

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche